Pedneaud-Jobin, premier maire gatinois devant la Chambre de commerce d'Ottawa

Maxime Pedneaud-Jobin est le premier maire de Gatineau... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Maxime Pedneaud-Jobin est le premier maire de Gatineau invité à agir comme conférencier devant la Chambre de commerce d'Ottawa.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Même si Gatineau et Ottawa collaborent de plus en plus, le maire de Gatineau estime qu'il y a encore du chemin à parcourir pour que sa ville parvienne à sortir de l'ombre de la capitale fédérale, selon ce qu'il a indiqué lundi devant la Chambre de commerce d'Ottawa.

Alors que c'est la première fois qu'un maire de Gatineau est invité à agir à titre de conférencier devant la Chambre de commerce d'Ottawa, Maxime Pedneaud-Jobin juge que ce rapprochement entre les deux villes permet à la région d'être plus forte.

« Nos villes s'associent de plus en plus ensemble. C'est un des plus gros changements survenus au cours des dernières années et je pense que c'est très prometteur », a-t-il mentionné.

Selon lui, il est important de faire connaître les retombées économiques de la ville de Gatineau et de renforcer sa relation avec la capitale canadienne. 

« Il était nécessaire qu'un maire de Gatineau parle à la Chambre de commerce d'Ottawa, a insisté Maxime Pedneaud-Jobin. J'en discutais avec Ian Faris [président de la Chambre] depuis plus d'an. »

Une ville en expansion

Le maire souhaite attirer l'attention des entrepreneurs ottaviens afin qu'ils viennent faire des affaires du côté québécois de la rivière des Outaouais.

« Gatineau est une ville dynamique en pleine floraison, située dans un lieu stratégique. C'est un atout pour nous, mais c'est aussi un atout pour vous, de votre côté de la rivière, a-t-il fait remarquer aux entrepreneurs qui étaient présents lors de l'événement. Ça rend la région beaucoup plus solide. »

Mais M. Pedneaud-Jobin trouve que sa ville est trop souvent oubliée.

« J'ai déjà vu une entreprise qui voulait envoyer sa compagnie à Montréal pour s'allier à la communauté francophone, alors qu'il y a Gatineau juste de l'autre côté de la rivière », a-t-il illustré.

Travailler en équipe

Les deux villes n'ont pas l'habitude de bâtir entièrement des projets en collaboration. Cette situation préoccupe le maire de Gatineau.

« On bâtit nos systèmes et, par la suite, on essaie de les faire concorder ensemble, a-t-il déploré. C'est triste à dire, mais c'est le cas du système de transport public. On aurait dû le structurer ensemble. »

Cette association peut toutefois être difficile dans certains projets d'urbanisation puisque chaque ville doit tenir compte de sa propre identité.

« Il faut prendre en considération qui nous sommes et d'où nous venons, se questionner sur la façon de bâtir sur cet héritage », a précisé M. Pedneaud-Jobin.

Le maire ajoute que la Ville de Gatineau est un partenaire économique important pour la capitale canadienne. 

« Dans certains cas, nous avons des avantages qu'Ottawa n'a pas, alors on devrait travailler ensemble davantage pour attirer les entreprises de l'extérieur et aider les nôtres à croître, a-t-il indiqué.

«Mon rêve est de recenser les avantages de chacun des côtés de la rivière pour ensuite promouvoir la région comme un tout.»

Marika Bellavance, collaboration spéciale




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer