Pas de cols bleus dans le futur Guertin

Le transfert de certaines activités de glace vers... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le transfert de certaines activités de glace vers les installations de VMSO met en danger le travail de 17 cols bleus temps plein et d'une vingtaine d'autres employés temporaires.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les cols bleus de la Ville de Gatineau ne pourront pas travailler dans le futur complexe de quatre glaces construit à place de la Cité et qui hébergera, entre autres, le nouveau domicile des Olympiques.

Le Droit a appris que la convention collective des cols bleus ne s'appliquera pas dans les nouvelles installations qui seront construites par Vision multisports Outaouais pour remplacer l'actuel aréna Guertin ainsi que trois autres arénas communautaires, malgré une injection d'argent de la Ville de Gatineau. 

« Notre avis juridique à cet effet est assez clair, confirme le président du syndicat des cols bleus, Denis Savard. Les chances de faire respecter notre convention dans le nouveau Guertin sont très faibles. Évidemment, cela est conditionnel à l'adoption du projet de loi privé à Québec, mais nous avons très peu d'éléments légaux en notre faveur. »

Le syndicat des cols bleus a avisé ses membres de la situation lundi soir. Une rencontre est prévue mardi avec la haute direction de la Ville afin de faire le point sur la suite des choses. 

Le transfert de certaines activités de glace vers les installations de VMSO met en danger le travail de 17 cols bleus temps plein et d'une vingtaine d'autres employés temporaires. « À partir de maintenant, l'important pour nous comme syndicat c'est de s'assurer que ces emplois puissent être transférés ailleurs dans l'organisation, note M. Savard. C'est certain que les employés temporaires bénéficient d'une moins bonne protection, mais nous ferons tout pour que tout le monde puisse conserver son emploi dans l'organisation.

SPVG: 2% par année pendant cinq ans

Les policiers de Gatineau auront officiellement une nouvelle convention collective, mardi matin, alors que le conseil municipal approuvera l'entente de principe survenue il y a quelques semaines. Selon nos informations, ce nouveau contrat d'une durée de cinq ans prévoit des augmentations salariales annuelles de 2 %. Cela respecte le cadre financier que s'était imposé la Ville de Gatineau dès le début de la négociation. Pas moins de 28 rencontres de négociation ont été nécessaires pour en arriver à cette entente qui a aussi été entérinée par la Fraternité des policiers de Gatineau la semaine dernière. Les pompiers et les cols blancs sont les deux derniers groupes d'employés qui n'ont toujours pas de nouvelle convention collective. Les cols blancs viennent d'entamer la procédure d'arbitrage pour le régime de retraite, ainsi que le processus de médiation pour le reste de la convention collective. Le contrat de travail des policiers était échu depuis le 31 mars 2014. La nouvelle convention collective sera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2019.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer