Brigil souhaiterait un permis dans six mois

Le projet Place des peuples... (Courtoisie, Brigil)

Agrandir

Le projet Place des peuples

Courtoisie, Brigil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Toute la documentation du projet Place des peuples a finalement été officiellement déposée, lundi, au service de l'urbanisme de la Ville de Gatineau. L'homme d'affaires Gilles Desjardins, président de Brigil, croit pouvoir obtenir un premier permis de bâtir dans environ six mois si la volonté municipale y est.

« Nos analyses, nos études, nos concepts et tout le travail que j'ai fait sur ce projet depuis 2013 est maintenant entre les mains de la Ville, a confirmé au Droit M. Desjardins. Je suis décidé. Je veux faire progresser ce projet, je veux le réaliser, ici, à Gatineau. »

Le projet Place des peuples comprend deux tours de 35 et 55 étages sur la rue Laurier, devant le Musée canadien de l'histoire. Il s'agit d'un projet évalué à 400 millions $ devant créer plus de 1000 emplois. Depuis qu'il a été dévoilé publiquement, l'immense projet commercial, hôtelier et résidentiel proposé par M. Desjardins divise la population et la classe politique gatinoise. 

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a maintes fois répété qu'il n'était pas en faveur d'un tel projet à l'endroit proposé par Brigil. Vendredi, le maire a indiqué, par la voix de son attachée de presse, qu'il souhaitait attendre l'analyse du service de l'urbanisme avant de commenter plus en détail le dossier. M. Desjardins indique que sa dernière discussion avec le maire au sujet de Place des peuples remonte au mois de novembre dernier. 

Gilles Desjardins explique qu'il travaille sur ce projet depuis maintenant quatre ans. « Je viens de déposer mon projet, mais la Ville ne part pas de zéro dans ce dossier, dit-il. S'il y a de la volonté, je pourrais obtenir mon premier permis de bâtir dans six mois. Dès que j'ai mon permis, je mets la pelle dans la terre et je commence la construction de la tour de 35 étages. » Le grand patron de Brigil n'aurait aucune objection à lancer la construction de la tour de 35 étages tout en poursuivant les discussions avec la Ville sur la deuxième phase du projet, à savoir la tour de 55 étages. 

Conférence lundi

M. Desjardins tiendra une conférence de presse, lundi, 24 heures avant le débat public au conseil municipal sur les orientations budgétaires de 2018 et la hausse de la taxe foncière. L'homme d'affaires doit présenter un tableau contenant tous ses projets actuellement en attente d'un permis au service de l'urbanisme. Ce tableau, dont Le Droit a obtenu copie, contient une évaluation des revenus potentiels en taxes pour la Ville de Gatineau. 

Si ces différents projets avaient vu le jour, ils auraient rapporté, en 2017, pas moins de 7,9 millions $ en revenus de taxes à la Ville, soutient M. Desjardins. À la fin du mandat du prochain conseil municipal en 2021, les projets domiciliaires de Brigil auraient pu rapporter, au cumulatif, 62,5 millions $ en taxes. 

Plus tôt cette semaine, la conseillère Louise Boudrias disait vouloir connaître la valeur des revenus potentiels pour la Ville liés aux projets de développement actuellement en attente d'autorisation au service de l'urbanisme.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer