La Maison de la culture partenaire du projet Guertin

Le président de Vision multisports Outaouais, Alain Sanscartier,... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Le président de Vision multisports Outaouais, Alain Sanscartier, et le président des Olympiques, Alain Sear

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Maison de la culture de Gatineau devrait avoir un grand mot à dire sur les spectacles qui auront éventuellement lieu dans le nouvel amphithéâtre de 4000 places construit d'ici 2020 par Vision multisports Outaouais (VMSO) à place de la Cité.

« Ce n'est pas nous qui allons jouer les Evenko, on ne va pas s'improviser promoteurs de spectacles, nous n'avons pas cette expertise, a lancé le président de VMSO, Alain Sanscartier, vendredi dernier, en rencontre éditoriale avec Le Droit. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin l'a souvent mentionné, nous sommes des partenaires et on aura de la synergie. »

Cette collaboration entre Gatineau et VMSO s'étendra jusqu'à la Maison de la culture. Afin d'éviter une « mauvaise concurrence » entre les deux futurs voisins, il devrait revenir à la corporation dirigée par Steve Fournier de développer le marché des spectacles pour l'amphithéâtre de 4000 bancs. 

« C'est clair que nous avons déjà eu quelques discussions avec la Maison de la culture à cet effet, a indiqué le maire Pedenaud-Jobin. Nous sommes tous des gens qui voulons travailler ensemble. »

Le directeur général de VMSO, Alain Girard, précise que l'objectif de l'organisation n'est pas du tout de faire du futur amphithéâtre une salle de spectacle, mais il est clair que le gestionnaire ne crachera pas sur les revenus additionnels qui pourraient découler de ce volet. 

« Nous avons tout ce qu'il faut pour le faire, dit-il. Nous pouvons retirer les bandes et les baies vitrées. Nous avons de l'équipement sonore et un système de rideaux. C'est clair que nous allons accepter ce mandat, mais plusieurs choses doivent encore être évaluées avec cette industrie. Des spectacles dans une salle de 4000 bancs, c'est un marché qui doit encore être développé. »

Les 7700 heures de glaces réservées par la Ville de Gatineau dans le futur complexe de quatre glaces représentent environ 85 % de l'offre disponible dans cette infrastructure. « La Ville a pris le filet mignon, note M. Sanscartier. Elle a 100 % des bonnes heures. La réussite pour ce type d'infrastructure réside dans la capacité à combler le 15 % qui reste, ce qu'on appelle les heures à temps faible, à savoir l'été, le jour, la semaine. »

VMSO croit pouvoir combler une partie de ces heures en transférant une partie des programmes de Sport-études. « L'offre actuelle n'arrive pas à répondre à la demande », ajoute M. Sanscartier.

La concentration au même de services liés aux sports de glace devrait aussi permettre à VMSO d'attirer des compétitions sportives de plus grande envergure. Certaines associations de hockey mineur qui achètent du temps de glace dans des arénas en périphérie de Gatineau pourront aussi être rapatriées dans le complexe de place de la Cité.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer