Développement économique: un plan d'action «concret» d'ici l'été

D'ici l'été, la Ville de Gatineau aura en... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

D'ici l'été, la Ville de Gatineau aura en main la liste des actions concrètes à mener sur le terrain pour dynamiser et diversifier son économie et celle de la région, selon le maire Pedneaud-Jobin.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

D'ici l'été, la Ville de Gatineau aura en main la liste des actions concrètes à mener sur le terrain pour dynamiser et diversifier son économie et celle de la région.

Les membres de la nouvelle commission du développement économique de Gatineau ont participé à leur toute première rencontre, jeudi, à l'hôtel de ville. L'une des premières décisions prises par la commission est de livrer en moins de six mois au conseil municipal la planification stratégique devant déterminer les priorités de la Ville et les actions à prendre en matière économique au cours des prochains mois. 

« Il y aura des actions très concrètes de proposées, avec de vraies cibles à atteindre pour Gatineau, a indiqué le maire et coprésident de la commission, Maxime Pedneaud-Jobin, en entrevue avec Le Droit. Cette commission [composée de gens d'affaires, d'élus et de représentants du milieu de l'éducation] est cependant consultative. Les décisions, à la fin, c'est le conseil qui les prend. »

La rencontre s'est déroulée à huis clos. Le contenu des délibérations sera connu plus tard, lors de la publication du procès-verbal. Il a toutefois été possible d'apprendre que l'aéroport de Gatineau, les incubateurs industriels et technologiques et l'accès aux contrats fédéraux sont tous des éléments qui ont fait partie des discussions lors de cette première rencontre. « Ces éléments vont aussi certainement faire partie du plan d'action », a indiqué le maire. 

Ceux qui s'inquiétaient de la représentation des femmes au sein de cette nouvelle instance de développement économique seront sans doute rassurés par la nomination de Martine Plourde, directrice générale d'Option femmes emploi, comme coprésidente de la commission. Cette représentation féminine au sein des autorités économiques de la Ville vient s'ajouter à celle d'Isabelle Veilleux, récemment nommée directrice du Secrétariat de développement économique. 

« Les femmes, les personnes immigrantes et les jeunes auront tous une oreille attentive à cette commission, a noté Mme Plourde. Pour ma part, je représente les femmes, mais aussi le milieu de l'économie sociale. J'ai aussi eu l'occasion de valider plusieurs modèles de développement économique lorsque j'ai été à la direction du Réseau de développement économique et d'employabilité (RDEE) de l'est de l'Ontario. »

En attendant le dépôt de la planification stratégique au conseil, la commission s'affairera à rencontrer les principaux partenaires économiques d'Ottawa. Des efforts seront aussi faits pour regrouper des intervenants du milieu numérique et intelligent de la région.

« Notre plan d'action comprendra des actions concrètes dans ce domaine qui s'impose », a précisé le maire Pedneaud-Jobin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer