STO: 15 dates pour négocier

Un plan de contigence permettra à la STO... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Un plan de contigence permettra à la STO de récupérer certains autobus, assure la directrice générale Line Thiffeault.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une semaine de perturbations sur le réseau de la Société de transport de l'Outaouais (STO) en raison des moyens de pression exercés par les chauffeurs et employés de l'entretien, les négociations reprendront dès lundi entre les deux parties en présence d'un médiateur. Ce sera alors l'amorce d'un blitz de discussions.

Pas plus tard que le lendemain, ils s'asseoiront de nouveau ensemble, un exercice qui devrait se répéter à 13 autres reprises au cours du mois de février, a-t-on appris jeudi soir en marge d'une réunion du conseil d'administration du transporteur public.

La STO n'a pas été en mesure d'indiquer si les rencontres auraient pu avoir lieu plus tôt, s'en remettant à ce que les procureurs des deux parties ont convenu d'un commun accord la semaine passée.

«Ce sont les dates (confirmées cette semaine par le médiateur) qui ont été convenues entre les deux parties pour faire débloquer le dossier. Les parties se sont parlés en présence du médiateur pour confirmer le calendrier. [...] On arrive à un tournant des négociations où les sujets qui seront abordés sont importants. Donnons-nous la chance de discuter et de trouver des solutions ensemble, mais bien sûr qu'on ne se mettra pas à négocier sur la place publique, ça nuirait au dossier en cours», a indiqué le directeur général adjoint Jean Brunet. 

Gardant toujours espoir qu'une entente satisfaisante pour les deux clans soit conclue, la STO croit que le climat de travail redeviendra nécessairement moins tendu.

«Je pense qu'on a toujours travaillé sur la mobilisation de nos employés, ça va continuer de faire partie de nos objectifs», de dire la directrice générale Line Thiffeault.

Le président Gilles Carpentier espère de son côté qu'une fois que les négociations reprendront, tout le monde va pouvoir se parler de vive voix et non pas via les médias, chose qu'il considère «malsaine». 

Rappelons que depuis une semaine, les chauffeurs et mécaniciens ne font plus de temps supplémentaire, s'habillent comme ils le souhaitent et dénotent toute défectuosité sur les autobus. 

La convention collective des quelque 600 syndiqués est échue depuis le 31 décembre 2014.

À nouveau, de nombreux voyages ont été annulés jeudi, autant à l'heure de pointe matinale que de fin d'après-midi. Un peu plus de 80 voyages ont été rayés de l'horaire pour chacune des deux périodes, et la situation doit se répéter vendredi. Toutes autres annulations supplémentaires et imprévues seront communiquées par les alertes Info-réseau personnalisées, précise la STO. 

Dans la mesure du possible, la STO dit espérer augmenter le niveau de services offert dans les prochains jours.

«On a mis en place un plan de contingence pour nous aider à redresser la sitation, récupérer un certain nombre d'autobus. [...] J'en profite pour remercier les usagers pour leur patience», a lancé Mme Thiffeault.

Cette dernière a tenu à rappeler qu'il est normal qu'un chauffeur qui est retourné à la maison parce qu'il ne peut prendre place derrière le volant d'un autobus ne soit pas rémunéré, puisqu'en situation de grève, le contrat de travail ne s'applique plus.

Dans un autre ordre d'idées, la STO a annoncé qu'elle venait d'établir une marque historique avec 20 300 000 déplacements enregistrés au cours de l'année 2016. Il s'agit d'une hausse de l'achalandage de 1,2%. 

De plus, deux membres du conseil d'administration quitteront leurs fonctions la semaine prochaine, soit les deux représentants des usagers, Pierre Benoit (transport régulier) et André Sanche (transport adapté). Leurs successeurs respectifs seront François-Michel Brière et Marie-Pier Bouladier. 

Avec Julien Paquette

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer