Revitalisation de la rue Main: savoir tirer profit de la côte

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin est entouré de Michelle... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin est entouré de Michelle D'aoust, Pauline Bouchard et Karoline Deschênes, du projet MAINtenant à Gatineau.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près d'une trentaine de personnes ont participé lundi soir à une séance de remue-méninges afin de préciser la vision et l'architecture que l'on veut donner à la rue Main dans son processus de revitalisation.

Gens d'affaires, citoyens du quartier, artistes et élus municipaux ont participé à la rencontre durant laquelle on a notamment suggéré que les thèmes de la côte et de la papetière soient utilisés dans les efforts visant à renouveler l'artère pour la rendre plus accueillante et vibrante, et en faire une rue d'ambiance reconnue. 

Entre autres, des personnes travaillent pour le retour des courses de boîtes à savon, qui ont eu lieu durant de nombreuses années sur cette artère du secteur Gatineau. 

Des participants à la rencontre de lundi soir ont aussi proposé que la rue Main puisse devenir le point de départ d'événements sportifs comme, par exemple, une course de vélo. 

La création de corridors pour les vélos, l'amélioration de l'éclairage, des terrasses de rue, le verdissement et attirer des commerces de proximité, comme une boulangerie, ont été des sujets abordés dans les discussions sur les efforts de revitalisation.

Fresque

« En 2018, il y a des possibilités d'avoir une fresque pour le viaduc. Beaucoup l'identifient comme peut-être une porte d'entrée ou un endroit marquant pour la rue », a entre autres expliqué Michèle D'Aoust, coordonnatrice dans la mobilisation collective de revitalisation de la rue Main. 

« À partir de maintenant, avec l'aide des commerçants et de la Ville, on va travailler sur comment on peut implanter un renouveau sur la rue d'une manière simple et durable, qui peut être commencé cet été ou cet automne », a-t-elle ajouté.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin, a passé sa soirée à la réunion, et a participé aux trois ateliers de discussions. Il a incité les participants et les organisatrices du projet de revitalisation à ne pas hésiter à communiquer avec la Ville et les élus pour leur partager l'évolution des démarches et la prise de rendez-vous avec des services municipaux.

« Un processus comme celui-là cré beaucoup d'espoir parce que ça donne des résultats, mais ce n'est jamais simple », a-t-il souligné.

Le comité de revitalisation est conscient qu'il y a beaucoup de défis à surmonter. Certaines personnes à la réunion ont, entre autres, déploré que des commerces sont fermés le soir et les fins de semaine.

L'Association des gens d'affaires et professionnels (AGAP) du Vieux-Gatineau pilote le processus de mobilisation collective de revitalisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer