Meurtre de Thérèse Gauvreau: enquête externe sur le SPVG demandée

La conseillère municipale Louise Boudrias... (Archives, Le Droit)

Agrandir

La conseillère municipale Louise Boudrias

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le long délai concernant l'intervention de la police de Gatineau dans le dossier du meurtre d'une dame de 83 ans la semaine dernière doit faire l'objet d'une enquête indépendante, selon la conseillère municipale Louise Boudrias.

Mme Boudrias déposera une résolution à la réunion du conseil municipal de mardi pour que le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) fasse rapport aux élus pour expliquer les raisons entourant le délai de 30 minutes avant que l'appel initial au 911 fasse l'objet d'une intervention. Le SPVG a ouvert une enquête interne pour comprendre les circonstances du temps de réponse, mais elle veut aussi qu'une tierce partie mène une enquête. 

« Il faut redonner confiance aux citoyens, a plaidé la conseillère du district Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond lors d'une entrevue au Droit. Il y a beaucoup de personnes âgées qui demeurent encore dans leur maison et qui sont un peu inquiètes ».

« Plusieurs personnes vivent une certaine insécurité. Elles se demandent si elles sont vraiment en sécurité une fois qu'elles ont appelé le 911 », a ajouté Mme Boudrias, tout en précisant ne vouloir blâmer personne puisqu'on ignore les raisons du délai d'intervention.

« L'enquête nous donnera les informations, et nous pourrons ensuite agir, et je pense que cela viendra sécuriser les gens de Gatineau », a continué Louise Boudrias.

Les policiers ont mis 30 minutes à répondre à l'appel 911 qu'un voisin de la victime avait fait après que le présumé meurtrier eut tenté de s'introduire chez lui. Le suspect s'était ensuite rendu chez la victime.

« On n'est pas contents de cette situation-là, avait réagi le sergent Jean-Paul LeMay du SPVG après avoir annoncé, vendredi, le déclenchement de l'enquête interne. On sait, pour l'instant, que toutes les voitures étaient affectées à d'autres choses. »

La victime, Thérèse Gauvreau, a été tuée mercredi dernier à son domicile du secteur Hull. Dimanche, plusieurs centaines de personnes ont pris part à une marche en sa mémoire.

Le présumé meurtrier, Jean-François Dupuis, 21 ans, de Gatineau, a été accusé de meurtre non prémédité. Les avocats au dossier ont demandé que le suspect subisse une évaluation psychiatrique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer