Le ruisseau attend encore l'hiver

Le ruisseau de la Brasserie qui ceinture l'Île... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Le ruisseau de la Brasserie qui ceinture l'Île de Hull n'est pas encore une patinoire. Il faudra la collaboration de Dame nature afin d'atteindre les 30 cm requis pour assurer la sécurité des patineurs.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Gatinois devront vraisemblablement attendre encore quelques semaines avant de pouvoir donner leurs premiers coups de patin sur le ruisseau de la Brasserie.

La surface glacée est d'ailleurs encore trop mince pour amorcer la phase préparatoire de la patinoire en toute sécurité. « Il est trop risqué pour le moment de s'aventurer sur le cours d'eau, la glace n'ayant pas atteint une épaisseur sécuritaire, indique Cynthia Lauzon, porte-parole de la Ville de Gatineau. La date d'ouverture de la patinoire demeure donc indéterminée pour l'instant. »

Une fois ouverte, la patinoire du ruisseau en sera à sa troisième édition. 

À sa réouverture en 2015, après une absence de 17 ans dans le paysage du centre-ville, la patinoire de 422 mètres de long avait connu un vif succès. Plus de 16 000 patineurs avaient profité des 62 jours d'ouverture. Il avait fallu attendre jusqu'au 8 janvier avant de déclarer le ruisseau officiellement ouvert. L'hiver 2015 avait été particulièrement froid.

L'hiver dernier a cependant été bien moins propice aux sports d'hiver. Les températures particulièrement douces, les nombreux redoux et les précipitations de pluie - notamment celles de Noël - ont plutôt éloigné les patineurs du ruisseau de la Brasserie. 

L'ouverture ne s'est faite qu'en février et la patinoire n'a été fréquentable que 21 jours. Moins de 2000 patineurs s'y sont élancés en 2016. 

Cet hiver de misère n'a toutefois pas été de nature à faire reculer le conseil municipal qui a décidé d'investir de nouveau un peu plus de 150 000 $ pour permettre le patinage sur le ruisseau en 2017. « La température, les vents ainsi que la quantité et le type de précipitations sont tous des facteurs pouvant interférer avec la fabrication de la glace, prends le soins d'ajouter Mme Lauzon. Dès que les conditions le permettront, la patinoire du ruisseau de la Brasserie sera ouverte. »

Cocktail météo

N'en déplaise aux patineurs, il semble que Dame nature n'a pas l'intention de collaborer au cours de la prochaine semaine afin que la glace du ruisseau atteigne les 30 centimètres d'épaisseur nécessaire à l'ouverture de la patinoire. 

Environnement Canada prévoit que le mercure oscillera entre -7 ˚C et 3 ˚C d'ici jeudi prochain. De la neige et de la pluie parfois verglaçante sont au menu. 

Une alerte de tempête hivernale est d'ailleurs en vigueur pour la journée de Noël et du 26 décembre dans la région. 

Une dépression provenant du Colorado se dirige tout droit sur Gatineau-Ottawa au cours des prochaines heures. 

Ce système dépressionnaire doit apporter son lot de précipitations sous la forme de neige, de grésil, de pluie et de pluie verglaçante. 

Il est évidemment recommandé aux automobilistes de planifier leurs déplacements en conséquence et de redoubler de prudence sur les routes. 

Les automobilistes peuvent aussi s'enquérir de l'état des routes du Québec en consultant le 5-1-1.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer