Action Gatineau promet un programme plus «concret» pour 2017

À ce jour, plus de 200 énoncés ont... (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

À ce jour, plus de 200 énoncés ont été reçus au cours des différents forums de réflexion organisés par Action Gatineau et qui ont ponctué la dernière année.

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sans s'éloigner des grands principes qui lui sont propres, Action Gatineau proposera lors de la prochaine élection des engagements « beaucoup plus précis, clairs et concrets » qu'en 2013, assure la direction du parti.

Les dirigeants du parti du maire Maxime Pedneaud-Jobin ont rencontré la presse, jeudi, afin de faire un bilan des différents exercices démocratiques menés par le parti en 2016 et pour donner un avant-goût de ce à quoi ressemblera la prochaine campagne électorale. 

« En 2013, le programme était beaucoup basé sur une vision et des principes directeurs, mais en 2017, tout en continuant de respecter la vision, on va proposer des moyens très concrets d'atteindre les objectifs, explique Annie-Pier Caron Daviault, responsable des forums publics d'Action Gatineau. Ce ne sera plus nécessaire d'avoir des grands énoncés de principes pour appuyer nos résolutions. Nos propositions seront plus détaillées. Elles seront aussi plus faciles à expliquer et à défendre pour les candidats et les élus. »

Le congrès devant mener à la rédaction du prochain programme électoral d'Action Gatineau se tiendra les 5 et 6 mai prochain. À ce jour, plus de 200 énoncés ont été reçus au cours des différents forums de réflexion organisés par le parti et qui ont ponctué la dernière année. Ils serviront à la rédaction des résolutions qui seront votées en congrès pour déterminer le prochain programme. 

« Un des moteurs politiques d'Action Gatineau est son programme, insiste le vice-président du parti, Adrian Corbo. Il est fait par et pour les Gatinois et c'est un outil qui sert ensuite à nos candidats et éventuellement à tous les élus du conseil municipal. Nous avons la conviction que les Gatinois sont gagnants en votant pour des candidats qui portent un programme. »

Malgré la tenue de trois forums de réflexion sur des grands thèmes de la politique gatinoise, la question du fardeau fiscal n'a pas du tout été abordée par les membres du parti. « C'est certain que c'est un dossier sensible, mais il n'a pas été soulevé lors de nos forums, explique M. Corbo. Nous, on se concentre sur la saine gestion des finances publiques. Si quelqu'un veut amener une résolution sur le fardeau fiscal et la taxe foncière, il est bienvenu de le faire. »

La direction du parti précise que tous les Gatinois peuvent proposer des résolutions au parti par le biais de son site Internet. Ces dernières seront débattues par les quelque 1500 membres lors du congrès en mai prochain. « Une chose est bien claire, a ajouté le président du parti, Donald Roy, c'est que nous aurons, comme en 2013, un cadre financier dans lequel la question des taxes sera précisée. »

Plusieurs investitures en début d'année

La machine électorale d'Action Gatineau se mettra réellement en marche dans les premières semaines de 2017, alors que se succéderont sept assemblées d'investiture devant confirmer les premiers candidats du parti pour la prochaine élection.

Un candidat d'Action Gatineau est déjà confirmé, à savoir Martin Lajeunesse, qui a remporté sans opposition l'investiture dans le district de Buckingham, il y a quelques semaines. Le président des assemblées d'investiture, Raphaël Déry, a confirmé que les investitures dans Bellevue (26 janvier), Hull-Wright (2 février), Deschênes (9 février), Parc-de-la-montagne-Saint-Raymond (15 février), Limbour (23 février), Pointe-Gatineau (7 mars) et Masson-Angers (9 mars) seront les premières que tiendra le parti. 

Pour poser sa candidature, une personne doit être membre du parti et avoir recueilli 25 signatures d'autres membres du district qu'elle souhaite représenter. Le président du parti, Donald Roy, affirme qu'il sera plus facile d'attirer des candidats pour l'élection de 2017 que ça ne l'avait été en 2013, alors que le parti en était à ses premières armes sur la scène politique gatinoise. 

«J'ai l'impression que d'ici le congrès de mai, on aura plusieurs centaines de nouveaux membres qui viendront s'ajouter, dit-il. C'est certain que l'engouement est plus grand à l'approche d'une élection. Nous avons eu 70 nouveaux membres dans le seul dernier mois.»

La direction laisse le soin aux candidats d'annoncer leurs intentions. Toutefois, l'identité des candidats à l'investiture sera connue 15 jours avant l'assemblée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer