Le projet de l'hôtel Four Points au conseil mardi

Le président du comité consultatif d'urbanisme, Richard Bégin,... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Le président du comité consultatif d'urbanisme, Richard Bégin, a notamment révélé que la tour la plus élevée du projet ferait 30 étages.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élus gatinois auront à se prononcer, mardi, lors de la dernière séance du conseil municipal de l'année, sur l'important projet d'agrandissement de l'hôtel Four Points Sheraton de la rue Laurier.

Le comité consultatif d'urbanisme (CCU) a étudié le projet, la semaine dernière, à huis clos, lors d'une présentation faite par l'administration. Selon nos informations, les hauts fonctionnaires du service de l'urbanisme et le CCU ne seraient pas arrivés à s'entendre sur une recommandation conjointe. L'administration ferait une recommandation positive du projet, alors que le CCU recommanderait au conseil municipal de ne pas donner son aval à ce projet de plusieurs dizaines de millions $ d'investissement qui permettait d'améliorer l'offre commerciale et hôtelière du centre-ville de Gatineau.

Un projet qui a «bien de l'allure»

Sans vouloir dévoiler son avis personnel sur ce projet ni celui du comité qu'il préside, Richard Bégin précise que les plans proposés par la direction du Four Points ont beaucoup évolué depuis qu'ils ont été dévoilés une première fois en 2015. « Il y a plusieurs niveaux de hauteur, mais la tour la plus élevée ferait 30 étages, dit-il. On retrouverait dans ce projet à la fois des chambres d'hôtel et des unités de condominium. Les architectes qui ont travaillé sur ce dossier sont très compétents. »

Le conseiller Jocelyn Blondin, aussi membre du CCU, n'a pas voulu préciser la teneur des discussions tenues à huis clos, mais précise qu'il est en faveur d'un tel projet dans le centre-ville. « C'est un beau projet qui a bien de l'allure et dont nous avons besoin », a-t-il affirmé. 

Même son de cloche du côté de la conseillère Sylvie Goneau, qui siège aussi au CCU. « C'est un concept intéressant qui est au bon endroit, dit-elle. C'est un édifice qui se démarquerait des autres qu'on a déjà d'une certaine façon. Ça viendrait démontrer qu'il est possible de faire des édifices en hauteur tout en conservant une échelle humaine. »

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, n'a pas voulu offrir de réaction. « Le maire émettra son opinion concernant ce projet en même temps que les autres élus du conseil, mardi prochain », a indiqué son attachée de presse, Laurence Gillot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer