Deux premiers terrains vendus sur la rue Morin

L'entrepreneur Boless projette entre autres d'ériger un immeuble... (Courtoisie)

Agrandir

L'entrepreneur Boless projette entre autres d'ériger un immeuble de quatre étages comprenant 51 logis destinés aux artistes.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir fait chou blanc lors d'un premier appel d'offres en 2015, le conseil municipal de Gatineau a adopté la vente de gré à gré, mardi, de deux premiers terrains sur la rue Morin pour un montant de 950 000 $.

La firme Boless met ainsi la main sur ces terrains pour environ la moitié du prix que s'attendait de recevoir la ville il y a un an. La mort du projet de centre multifonctionnel et une baisse dans le marché du condominum sont au nombre des explications données par l'administration pour la dévaluation du secteur entre 2015 et aujourd'hui. 

Boless prévoit construire un immeuble de quatre étages comprenant 51 logements destinés aux artistes. Un autre projet, une coopérative pour artistes, est aussi en gestation et devrait éventuellement voir le jour à proximité du projet de Boless. 

La Ville de Gatineau a fait l'acquisition de 16 terrains sur la rue Morin en 2013. Elle a ensuite fait démolir les bâtiments qui s'y trouvaient, a décontaminé le site et a complètement réaménagé la rue pour ensuite revendre les terrains aux plus offrants.

La conseillère du quartier, Denis Laferrière, estime que la Ville, forcée de vendre ses terrains pour une valeur moindre que prévu, est victime de son inaction. «L'absence du centre multifonctionnel fait perdre de l'importance et de la valeur à cette rue, dit-elle. C'est notre indécision qui a provoqué la baisse de la valeur des terrains.»

Le vice-président du Groupe Heafey, Charles Masse, est d'un tout autre avis. «Le centre multifonctionnel était toujours dans les plans à l'époque et aucun promoteur, aucun, n'a signifié un quelconque intérêt pour ces terrains, rappelle-t-il. Aujourd'hui, on sait que Guertin ira ailleurs et que le site sera redéveloppé et la Ville vend soudainement deux terrains. Boless est un des bons promoteurs à Gatineau et il voit le potentiel du secteur. Le projet de la Ville sur le site de Guertin commence à ressembler à une bougie d'allumage. Ça prouve qu'on ne revitalise pas un centre-ville avec un aréna.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer