Les bibliothèques Lucy-Faris et Guy-Sanche attendront

La facture totale des projets d'agrandissement de la... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

La facture totale des projets d'agrandissement de la biblothèque Guy-Sanche et de construction neuve de la blbiothèque Lucy-Faris atteindrait 60 millions $.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Gatinois qui s'attendaient à ce que l'élection du maire Maxime Pedneaud-Jobin donne lieu à des développements majeurs dans le réseau des bibliothèques dans un premier mandat auront été rattrapés par la réalité, mercredi, lors du bilan du plan d'investissements fait dans le cadre de l'étude du budget 2017.

La future bibliothèque du Plateau qui devait initialement accueillir ses premiers lecteurs en 2017 ne sera vraisemblablement pas inaugurée avant 2019, à mi-chemin dans le prochain mandat. Le coût de sa construction qui atteindra 13 millions $ - beaucoup plus que les 5 millions $ estimés au départ - vient aussi plomber l'enveloppe de 21,9 millions $ mise de côté en 2014 après d'âpres débats au conseil municipal.

Le constat fait mercredi par le service des infrastructures est implacable. Il ne reste tout simplement plus assez d'argent pour répondre aux deux autres priorités identifiées par le conseil il y a deux ans, à savoir la bibliothèque Lucy-Faris à Aylmer, et Guy-Sanche à Gatineau. Il reviendra donc au prochain conseil de prendre les décisions financières qu'il jugera appropriées dans ce dossier.

Une construction neuve pour Lucy-Faris et un agrandissement pour Guy-Sanche nécessiteraient des investissements de près de 60 millions $, a fait savoir le directeur général adjoint de la Ville, André Turgeon. La Ville pourrait économiser dans le cas de Lucy-Faris en profitant d'une opportunité d'affaires pour louer un immeuble d'une commission scolaire, mais l'administration municipale a fait savoir qu'il était prématuré de s'étendre sur le sujet pour l'instant. 

Pas réaliste, dit Goneau

Les adversaires du maire Pedneaud-Jobin n'ont pas manqué de pointer du doigt la mauvaise planification dans le dossier du redéploiement des bibliothèques, à commencer par la candidate à la mairie en 2017, Sylvie Goneau. 

« On en revient encore à la planification, a-t-elle lancé. Le message qui a été envoyé aux citoyens c'est qu'on investissait dans nos bibliothèques sans savoir ce que ça allait coûter. On voit bien que 21,9 millions $ ce n'était pas réaliste. »

Le maire s'est défendu en affirmant qu'il était clair, dès le premier jour, selon lui, que le montant réservé en 2014 n'allait pas être suffisant. « On savait qu'on en ferait une et qu'ensuite ça dépendrait des scénarios, a-t-il dit. Le plan reste là, mais l'enjeu est strictement financier, et il est considérable. On va terminer ce mandat avec la bibliothèque du Plateau [en construction] et en connaissant les scénarios pour Lucy-Faris et Guy-Sanche. 

Le prochain conseil devra déterminer combien il réservera d'argent pour ça dans le prochain plan d'investissements. Selon moi, les bibliothèques devront être encore plus priorisées qu'elles ne l'ont été dans le présent mandat. »

Mme Goneau s'est engagée à terminer le travail amorcé par le présent conseil si elle devait remporter la mairie en 2017. 

« Si ça veut dire investir plus d'argent, on le fera, a-t-elle confirmé. Nous avons créé des attentes dans la population et nous devons compléter ce qui a été promis. »

M. Pedneaud-Jobin a dit qu'il s'attendait à voir cet engagement dans le cadre financier de son adversaire lors de la prochaine campagne électorale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer