Promotion de Brigil: Denise Laferrière devra comparaître

La conseillère gatinoise, Denise Laferrière... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère gatinoise, Denise Laferrière

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conseillère gatinoise Denise Laferrière devra finalement comparaître devant la Commission municipale du Québec sur l'ensemble des manquements allégués à son endroit en lien avec sa participation à une vidéo promotionnelle de la firme Brigil, dans laquelle elle appuie le projet Place des Peuples.

Lors d'une audience tenue le 21 septembre dernier, l'avocat représentant Mme Laferrière devant la Commission, Me Marc Tremblay, avait présenté ses arguments dans le but d'obtenir le rejet de certains manquements allégués. Me Tremblay soutenait que la preuve ne permettait pas d'établir que sa cliente avait favorisé un tiers dans ce dossier.

Dans une décision rendue lundi, la juge administrative Sandra Bilodeau a rejeté la demande en irrecevabilité.

« La Commission est d'avis qu'il y a lieu de tenir une audience afin de vérifier les allégations de la demande et de pouvoir ainsi statuer si Mme Laferrière a commis ou non un manquement aux paragraphes 3 et 4 de l'article 3.4 du Code, lit-on dans la décision. Il est prématuré de considérer à ce stade-ci que la demande d'enquête n'a aucune chance de succès. »

L'autre manquement allégué concerne « la prudence dans la poursuite de l'intérêt public ». Les audiences devaient se tenir mercredi et jeudi, mais elles sont reportées à une date indéterminée en raison de la grève des avocats et notaires de l'État québécois. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer