Gatineau met en place sa nouvelle personnalité économique

« Quand quelqu'un aura une bonne idée maintenant, il... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

« Quand quelqu'un aura une bonne idée maintenant, il aura une réponse rapide et il sera traité aux petits oignons et de façon exemplaire à Gatineau », dit Maxime Pedneaud-Jobin.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les grandes réformes en urbanisme et en développement économique qui mobilisent l'administration municipale depuis plus de deux ans à Gatineau sont arrivées à terme ce mardi. Jamais l'appareil municipal n'avait été autant chamboulé depuis la fusion en 2002. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin est convaincu que ces changements marqueront autant Gatineau dans la personnalité propre qu'elle tente de présenter que le mandat du conseil actuel.

D'abord, le conseil vient de confirmer l'implantation du nouveau modèle en urbanisme. Une centaine d'employés viennent de changer de patron, de bureau et de description de tâche. Ce même conseil, en séance spéciale, vient aussi d'adopter la nomination des membres de la nouvelle commission de développement économique, la description de son rôle et le maillage à faire avec le tout aussi nouveau Secrétariat de développement économique. 

Il en résulte de multiples changements dans l'appareil municipal, mais tous mènent à l'atteinte d'un objectif bien précis, redonner au palier politique le contrôle de la stratégie de développement économique de Gatineau et assurer que le service de l'urbanisme réponde avec fluidité aux besoins qui viennent avec les stratégies mises en place. 

« Ce fut un grand chantier et ce sera un des grands succès de ce mandat, a indiqué le maire en entrevue avec LeDroit. Il faut que ça change l'identité de la Ville. Quand quelqu'un aura une bonne idée maintenant, il aura une réponse rapide et il sera traité aux petits oignons et de façon exemplaire à Gatineau. Pour faire ça, ça prend de l'organisation. Ce n'est pas de la magie. »

Le maire admet que ces réformes ont forcé l'administration à faire beaucoup de « stucturite » dans les derniers mois, mais il s'agissait d'une nécessité, dit-il. Auparavant, le mandat du développement économique appartenait à tout le monde et à personne en même temps, explique le maire. Maintenant, les choses sont claires. La stratégie revient à la commission. Le conseil se la réapproprie. Les tâches plus techniques comme l'accompagnement d'entreprises demeurent la responsabilité du CLD qui prend aujourd'hui le nom d'Investissement et Développement (ID) Gatineau. Le Secrétariat aura lui tous les leviers pour faire bouger les choses.

M. Pedneaud-Jobin insiste sur l'étendue de la tâche que viennent d'accomplir les fonctionnaires municipaux. « En même temps qu'elle devait se remettre en question, la Ville changeait ses méthodes et continuait de gérer le quotidien, a-t-il dit. Nous sommes déjà plus performants. D'arriver avec des réformes aussi profondes en aussi peu de temps c'est une indication assez extraordinaire de la compétence et de l'engagement de nos fonctionnaires. »

Premiers gestes rapides

La nouvelle commission de développement économique ne tardera pas à poser ses premiers gestes, assure le maire de Gatineau. L'un des premiers mandats de la commission sera de terminer le travail sur la nouvelle identité marketing que devra se donner la Ville de Gatineau.

« Il y a des choses évidentes, pour lesquelles on n'a pas besoin d'une thèse de doctorat, précise-t-il. Gatineau, Ville intelligente, il faut que ça avance plus vite. En haute technologie, nous avons des entreprises qui sont hot, mais c'est un noyau. Il faut le grossir. »

Au moins trois projets d'incubateurs économiques sont dans les cartons à Gatineau. La formule a fait ses preuves à bien des endroits au Québec. « Nous sommes tous d'accord avec ça, mais il faut maintenant asseoir tout le monde ensemble », ajoute M. Pedneaud-Jobin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer