Déversement moins long que prévu dans la Lièvre

La station de pompage du Quai, dans le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La station de pompage du Quai, dans le secteur Masson-Angers, à Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La station de pompage du Quai, dans le secteur Masson-Angers, a repris du service plus tôt que prévu, mardi matin, provoquant ainsi un déversement d'eaux usées dans la rivière du Lièvre moins important que ce qu'avait anticipé la Ville de Gatineau.

Les travaux d'urgence visant à remplacer deux clapets-vannes usés par la corrosion à la station de pompage du Quai n'auront duré que 28 heures, soit 20 heures de moins que ce qui avait été annoncé par la Ville de Gatineau, la semaine dernière.

L'arrêt planifié des équipements de pompage, qui était en vigueur depuis lundi à 5h, a été levé à 9h05, mardi matin, mettant fin du même coup au déversement. 

Si les travaux s'étaient échelonnés sur 48 heures, la Ville anticipait un rejet de 20 millions de litres d'eaux usées dans la rivière du Lièvre. 

Ne disposant pas des instruments de mesure nécessaires, la Ville ne peut confirmer la quantité exacte d'eaux usées qui a été versée dans l'affluent, mais la rapidité des travaux et la collaboration des citoyens a permis de réduire l'ampleur du déversement, ont confirmé les autorités, mardi. 

Un barrage avait été aménagé à proximité du lieu de surverse afin de retenir les matières flottantes. Les citoyens des secteurs Buckingham et Masson-Angers avaient également été invités à réduire leur consommation d'eau potable pendant la durée du chantier.

«Là où on peut vraiment dire que c'est un succès, c'est au niveau de la participation des citoyens. Avec les barrages, il n'y a pas eu vraiment beaucoup de matières flottantes récupérées par nos équipes dans l'eau», a indiqué le directeur des communications de la Ville de Gatineau, Jean Boileau.

La directrice du Service de l'environnement de la Ville de Gatineau, Chantal Marcotte, a souligné que «quelques tampons et un condom» seulement avaient été recueillis à la surface. 

Celle-ci s'est faite rassurante sur les possibles impacts environnementaux du déversement. «C'est vraiment à court terme au lieu du déversement qui était notre crainte puis on n'a pas vraiment eu de mortalité de poisson. Si nous avions eu une baisse importante d'oxygène très intense, nous aurions vu des poissons flotter à la surface», a fait valoir Mme Marcotte.

Sentinelle Outaouais aux aguets

Sentinelle Outaouais, qui se consacre à la santé écologique de la rivière des Outaouais et de ses affluents, était sur place, mardi matin, pour prélever des échantillons d'eau et prendre des photos de la surverse.

La directrice des opérations de l'organisme pour le Québec, Adèle Michon, soutient que «le déversement n'a pas été aussi pire» que ce à quoi elle s'attendait. 

Elle croit cependant que cette situation met en lumière le besoin d'investir dans les infrastructures et la nécessité de mieux protéger les habitats aquatiques. L'éducation de la population sur la santé des rivières doit aussi faire partie des solutions.

«L'impact reste quand même local et d'après ce que nous avons pu voir, les eaux usées semblaient se diluer rapidement. Par contre, on a vu des déchets dans l'eau comme des applicateurs pour tampons en plastique. Un déversement comme ça, c'est une opportunité pour nous de faire prendre conscience aux gens que leur maison est directement connectée avec les rivières et qu'il y a des choses qu'on ne doit pas jeter à la toilette et à l'évier», a-t-elle souligné.

À noter que l'avis d'ébullition d'eau pour les résidences riveraines du chemin du Fer à Cheval qui puisent leur eau à même la rivière des Outaouais, à l'embouchure de la rivière du Lièvre, est demeurée en vigueur pour une période de 24 heures supplémentaires. La situation devrait rentrer dans l'ordre mercredi matin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer