Eau brune: les citoyens veulent du mouvement

David Boudreau, un citoyen du quartier Terrasse Lakeview,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

David Boudreau, un citoyen du quartier Terrasse Lakeview, a dépensé 8000 $ pour un système d'ultrafiltration. L'eau qui sort de son robinet est maintenant claire, mais il doit changer de filtre tous les trois mois.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un groupe de citoyens du quartier Terrasse Lakeview dans le secteur Aylmer accentue la pression sur la Ville de Gatineau pour qu'elle agisse pour régler le problème d'eau potable brune qui les affecte depuis des années.

La situation est si criante que plusieurs dizaines de résidants du quartier ont sacrifié une partie d'un superbe dimanche d'automne pour participer à une réunion d'information organisée par le groupe de citoyens nommé Lakeview H2O qui milite pour la meilleure qualité de l'eau et des infrastructures d'aqueduc.

Le problème d'eau brune est notamment dû à de vieilles conduites en fonte et au fer qui se dissout dans l'eau. Des tests commandés par le groupe ont été effectués sur neuf échantillons qui ont confirmé que l'eau est potable, et qu'elle ne contient pas de coliformes. 

Par contre, « elle n'est pas belle à regarder », a indiqué Louis-Jean Faucher, porte-parole des citoyens, qui a aussi précisé que l'eau, qui tache les surfaces, ne serait pas néfaste pour la santé, à court terme. 

« À long terme, personne n'en connaît les effets », a-t-il ajouté lors de la réunion de dimanche.

Autre mal de tête lié au problème de l'eau brune est qu'elle risque de diminuer la valeur des propriétés.

« On paie nos taxes, mais on n'obtient pas nos services », a souligné M. Faucher, précisant que la Ville de Gatineau est bien au fait de la situation, et que les citoyens affectés devraient être indemnisés.

« Il y a huit quartiers de Gatineau qui vivent une situation semblable à la nôtre. La particularité de notre situation est qu'elle est très étendue », a précisé M. Faucher, faisant référence aux quelque 80 citoyens présents à la réunion.

« Si on parle plus fort, peut-être pouvons-nous devenir une priorité », a lancé M. Faucher, misant sur l'unification des forces dans ce dossier.

Les citoyens croient que la Ville devrait profiter des travaux de pavage sur le chemin Vanier pour refaire le réseau d'aqueduc, entre autres.

Problème réglé

Un citoyen du quartier, David Boudreau, a dépensé 8000 $ pour un système sophistiqué d'ultra filtration de l'eau. Si son eau est maintenant claire à la sortie du robinet, c'est qu'elle passe par un filtre d'une trentaine de dollars qui doit être remplacé tous les trois mois parce que celui-ci tourne au brun alors qu'il était blanc pur à son achat.

« L'eau tachait tout chez nous, et on n'avait pas confiance dans sa potabilité, malgré ce qu'on nous dit. Avant, on ne buvait pas l'eau, maintenant on la boit », a raconté M. Boudreau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer