Un premier candidat affiché au centre-ville

René Coignaud croit en un centre-ville qui en... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

René Coignaud croit en un centre-ville qui en fait beaucoup plus pour les familles et les plus démunis.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un premier candidat indépendant à la succession de la conseillère Denise Laferrière dans le centre-ville de Gatineau vient de confirmer sa présence au scrutin électoral de 2017, a appris LeDroit. Bien connu dans le quartier, René Coignaud, 36 ans, directeur de l'Association coopérative d'économie familiale (ACEF) Outaouais, vient tout juste de s'enregistrer auprès du Directeur général des élections du Québec.

M. Coignaud admet qu'il ne se serait pas présenté à l'élection si Mme Laferrière avait brigué un cinquième mandat. « Je ne suis pas toujours d'accord avec elle, mais je l'ai vu à l'oeuvre depuis des années et elle a gagné mon admiration », dit-il.

Le candidat est cependant beaucoup moins tendre envers Action Gatineau. « Il y a plein de gens de bonne volonté dans Action Gatineau, mais je trouve ce parti trop idéologue, dit-il. Ça m'apparaît malheureusement comme une gang d'universitaires qui discutent entre eux. Je n'ai rien contre les universitaires, mais ça se transforme parfois en spirale de gens qui se croient et qui finissent par oublier le monde extérieur. » 

Le candidat affirme avoir déjà lancé ses activités de porte-à-porte. Sa plateforme électorale n'est pas encore détaillée, mais sa réflexion est suffisamment avancée pour aborder les grands thèmes de sa campagne avec les gens qu'il rencontre. Le candidat n'est pas opposé à la construction d'immeubles à condominium dans le quartier, mais il souhaite un centre-ville qui en fait beaucoup plus pour les familles et les plus démunis. En ce sens, le redéveloppement du terrain de l'aréna Guertin est une opportunité à ne pas rater, dit-il. 

Il déplore la façon dont le débat s'est fait dans le dossier des tours Brigil. Personnellement, il n'est pas convaincu de l'aspect patrimonial du quartier du musée. « Trop de questions sont cependant demeurées sans réponse pour que je me prononce sur ce projet », ajoute-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer