22, Principale: le projet officiellement déposé

Le projet du 22, rue Principale a été... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le projet du 22, rue Principale a été déposé officiellement au service de l'urbanisme, mais le propriétaire craint un traitement biaisé du dossier par le président du CCU, Richard Bégin.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le propriétaire du 22, rue principale, dans le coeur du Vieux-Aylmer, Denis Cléroux, craint de ne pas bénéficier d'un traitement objectif de la part du Comité consultatif d'urbanisme (CCU) et de son président, Richard Bégin, pour son projet d'immeuble à condominiums qui suscite la méfiance des défenseurs du patrimoine du secteur.

M. Cléroux a décidé de s'exprimer publiquement pour la première fois dans ce dossier en publiant une lettre dans nos pages d'opinion d'aujourd'hui. Il dit avoir été étonné de lire, dans LeDroit, la semaine dernière, les commentaires du président du CCU. « Il s'est prononcé avant même le dépôt officiel de mon projet, dénonce le promoteur. Puis-je réellement m'attendre à un traitement objectif ? »

En entrevue avec LeDroit, Denis Cléroux s'est dit convaincu de la pertinence de son projet dans le Carré patrimonial. « J'ai entrepris des démarches très transparentes, dit-il. J'ai fait des modifications à mes plans à deux reprises après avoir entendu les commentaires de l'Association du patrimoine d'Aylmer et des résidents. Je respecte beaucoup le patrimoine et je tente le plus possible d'accommoder tout le monde. »

Le promoteur dénonce toutefois cette tendance présente dans le secteur Aylmer qui, selon lui, consiste à tenter de bloquer tout projet immobilier. « C'est terrible, affirme M. Cléroux. Il y a des gens à Aylmer prêts à s'obstiner sur n'importe quoi pour bloquer des projets. C'est pire à Aylmer que n'importe où ailleurs à Gatineau. Certains voient la rue Principale comme la 7e merveille du monde. Un instant pardon. Allez vous promener sur cette rue, vous verrez qu'il n'y a pas seulement que du beau. »

M. Cléroux assure présenter un projet de haute qualité qui servira à revitaliser, selon lui, un tronçon de cette rue qui en a bien besoin. Le projet du 22, rue Principale a d'ailleurs été déposé officiellement au service de l'urbanisme. Les plans, dit-il, sont en analyse et seront soumis au CCU. Le promoteur entend débuter la construction de son immeuble en avril prochain et estime que les travaux s'étendront sur une période d'un an.

Le zonage au 22, rue Principale permet de bâtir un immeuble pouvant aller jusqu'à cinq étages, rappelle M. Cléroux. « J'ai accepté d'en réduire la hauteur, note-t-il. J'ai perdu six unités de logement. J'ai accepté de présenter un projet moins rentable pour satisfaire les gens du quartier. Mon architecte m'a convaincu de le faire. J'ai un projet qui s'intègre très bien dans le secteur. Je suis dans mes droits et je veux faire ce projet, j'y crois beaucoup. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer