20 millions de litres d'eaux usées dans la Lièvre

La station de pompage du Quai, dans le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La station de pompage du Quai, dans le secteur Masson-Angers, à Gatineau

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Gatineau s'apprête à déverser 20 millions de litres d'eaux usées dans la rivière du Lièvre. Le déversement s'étendra sur 48 heures, du 24 au 26 octobre, et est rendu nécessaire en raison de travaux majeurs à la station de pompage du Quai, dans le secteur Masson-Angers.

S'il devait pleuvoir, le déversement pourrait atteindre jusqu'à 60 millions de litres d'eaux usées, indique le service des communications de la Ville de Gatineau, mais en revanche, l'eau de pluie permettrait de mieux diluer les matières organiques qui se retrouveront directement dans la rivière. 

« Il n'y a jamais de bon moment pour ce genre d'opération-là, a admis le maire Maxime Pedneaud-Jobin, jeudi, lors d'un breffage technique à l'intention des médias. Aucune ville ne veut faire ça, mais nous sommes obligés. Nous le faisons toutefois dans une période où le niveau de la rivière est relativement élevé et alors qu'il y a peu d'activités nautiques. Nous avons aussi une entente avec Brookfield qui contrôle le barrage en amont qui permettra d'augmenter le débit d'eau de la rivière pendant ces 48 heures pour diluer les impacts du déversement. » Une firme spécialisée a aussi été embauchée pour installer une estacade dans la rivière afin de récupérer les objets flottants déversés. Les ministères fédéral et provincial de l'Environnement ont été avisés de l'opération. 

L'ampleur du déversement qui doit avoir lieu n'est cependant pas comparable avec celui qui avait choqué les Montréalais, en novembre 2015, alors que 8 milliards de litres d'eaux usées avaient été déversés dans le fleuve Saint-Laurent. 

Collaboration des citoyens

La Ville de Gatineau demande aux citoyens des secteurs Buckingham et Masson-Angers de réduire leur consommation d'eau pendant les travaux. 

« Nous suggérons de remettre l'utilisation de la laveuse et du lave-vaisselle à plus tard, a indiqué la présidente de la commission consultative sur l'environnement, Denise Laferrière. Les gens sont invités à prendre des douches rapides au lieu d'un bain, à utiliser au minimum la chasse d'eau et à ne jeter aucun objet dans les toilettes ou l'évier. »

Le maire a insisté sur la collaboration de la population. « Ce sont des petits gestes qui peuvent être faits dans chaque maison, mais qui pourraient avoir un impact direct sur la rivière, a-t-il dit. Ça pourrait même permettre de réduire de moitié le déversement. »

La Ville de Gatineau s'apprête à déverser 20 millions de litres... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Courtoisie

problème de corrosion et Travaux


Problème de corrosion et travaux

Un problème de corrosion au sulfure d'hydrogène causée par une ancienne canalisation force la Ville à changer deux clapets-vannes dont le risque de rupture devenait inquiétant. 

« On doit agir maintenant, a insisté la directrice du service de l'environnement, Chantal Marcotte. Si nous avions attendu que ça brise, si nous avions été en réaction plutôt que dans une opération planifiée, le déversement se serait étendu sur 17 à 20 semaines à cause du temps nécessaire pour obtenir les pièces. » 

Un tel scénario aurait impliqué le déversement de 1,4 milliard de litres d'eaux usées dans la rivière du Lièvre, qui elle se déverse ensuite dans la rivière des Outaouais, une source d'eau dans laquelle puisent de nombreuses municipalités du Québec et de l'Ontario.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer