Action Gatineau brasse des idées

Le maire Maxime Pedneaud Jobin, lors d'un forum... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le maire Maxime Pedneaud Jobin, lors d'un forum organisé par le parti politique Action Gatineau, ce week-end.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le parti du maire Maxime Pedneaud-Jobin songe à appuyer des entreprises spécialisées dans la production et la commercialisation de la marijuana à des fins récréatives à Gatineau, après sa légalisation qui est au programme du gouvernement de Justin Trudeau.

L'idée s'inscrit dans une série de propositions sur lesquelles s'est penchée une cinquantaine de citoyens, dimanche, lors du forum d'Action Gatineau sur le thème « Gatineau, ville d'innovation et de développement durable ». 

Il s'agissait du second de trois forums publics organisés par le parti du maire Pedneaud-Jobin pour la construction de son programme électoral en prévision des prochaines élections municipales, à l'automne 2017. 

La proposition en question parle de « favoriser le développement de nouveaux produits locaux en profitant de l'ouverture de nouveaux marchés concurrentiels pour Gatineau et l'Outaouais, par exemple, la production et la commercialisation de marijuana à des fins récréatives lors de sa légalisation ».

Le sujet fait partie des discussions intéressantes, a concédé le maire Pedneaud-Jobin, puisque Gatineau a déjà une usine de production de marijuana à des fins thérapeutiques dans le secteur Masson-Angers.

« C'est peut-être un créneau de développement économique avec la légalisation par Ottawa. Est-ce que c'est ça qu'on veut ? C'est la question qu'on se pose aujourd'hui. Mais il est clair que c'est une question intéressante. Il existe même un microclimat à Gatineau qui favorise une telle production », a expliqué le maire Pedneaud-Jobin.

« Il y a tout un univers économique qui s'ouvre. Les villes vont se concurrencer pour ça », a continué le maire de Gatineau.

Toitures, eau et carrefours giratoires

Les propositions, rédigées par le comité de programme, seront amendées ou non par les citoyens. Elles seront présentées aux membres d'Action Gatineau lors du congrès du parti qui aura lieu au printemps 2017. Les citoyens avaient aussi l'occasion de présenter de nouvelles propositions.

Parmi les autres sujets étudiés, dimanche, il y a l'exigence que les toitures des nouveaux projets d'immeubles soient de couleur blanche afin de réduire les îlots de chaleur, rendre gratuit le transport collectif pour les personnes de 65 ans et plus hors des heures de pointe, l'implantation d'une tarification progressive de l'eau et la création de nouveaux carrefours giratoires.

Romain Vanhooren, membre du comité Action politique et programme d'Action Gatineau, a indiqué concernant ce dernier point que les participants au forum ont indiqué qu'il y a un gros travail d'éducation à faire auprès de la population au sujet de ce type d'infrastructure routière. 

« Pour avoir entendu les discussions, les gens se questionnent beaucoup. Est-ce qu'on parle des premiers carrefours sur des Allumettières où, de façon générale, ça semble être un échec, ou est-ce qu'on parle de celui comme à l'intersection de Jean-Proulx et du boulevard Saint-Joseph où personne ne voudrait revenir en arrière avec les feux de circulation ? Ce qui est ressorti des discussions est que ces carrefours sont intéressants puisqu'il y a moins d'attente et moins de pollution, mais, par contre, il y a un gros travail de sensibilisation à faire parce que la plupart des gens ne savent pas comment utiliser un carrefour giratoire », a expliqué M. Vanhooren.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer