La revitalisation de la rue Main s'amorce

Des gens d'affaires et des citoyens du Vieux-Gatineau travaillent à la... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Des gens d'affaires et des citoyens du Vieux-Gatineau travaillent à la revitalisation de la rue Main, un processus qui a été tranquillement amorcé au cours des dernières années par des commerçants qui ont rajeuni la façade de leur immeuble.

L'initiative pour l'aménagement, l'embellissement et le verdissement de l'artère est portée par le Comité d'action Main, qui regroupe l'Association des gens d'affaires et professionnels (AGAP) du Vieux-Gatineau et la Ville de Gatineau.

Lors d'une consultation publique tenue jeudi soir, des options ont été présentées pour améliorer l'expérience ambiance de la rue, dont un meilleur éclairage de la rue et des trottoirs, la possibilité d'y avoir un mobilier urbain et un accès plus convivial pour les cyclistes et les piétons.

«Dès le printemps prochain, en 2017, on pourra déjà déployer des bacs et des pots de fleurs. Dans les suggestions entendues, on parle de pots lumineux, ce qui contribuerait au chapitre de l'esthétique. Certains bacs contiendraient des arbres, ce qui offrirait un poumon naturel sur la rue», a ajouté Pauline Bouchard, directrice générale de l'AGAP du Vieux-Gatineau.

Les options proposées se veulent abordables, ce qui pourrait faciliter les discussions avec la ville et les commerçants pour de l'aide financière.

La réduction de la vitesse automobile, qui constitue un des points soulevés lors de la réunion de jeudi soir, pourrait se traduire par l'installation de dos d'âne. Une intersection à quatre arrêts est aussi envisagée.

Le manque d'identité de la rue, sa méconnaissance par les citoyens qui n'habitent pas le quartier, des bâtiments vétustes et des poteaux d'électricité sur la chaussée figurent parmi les quelques irritants et les défis à relever qui ont été soulevés.

«La rue Main est déjà une rue qui a beaucoup de commerces et de services spécialisés. Il faut donc mieux la faire connaître et augmenter son achalandage. La rue mérite d'être connue», a précisé Mme Bouchard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer