Maryse Gaudreault aurait préféré le site Guertin

« Gatineau doit continuer de travailler avec le ministère... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

« Gatineau doit continuer de travailler avec le ministère dans ce dossier. Il reste encore énormément d'étapes à franchir. Le travail va devoir se poursuivre », souligne Maryse Gaudreault.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au lendemain de la décision du conseil municipal de construire le futur aréna Guertin sur le site de la Cité, dans le secteur Gatineau, la députée de Hull, Maryse Gaudreault, admet être déçue de voir les Olympiques quitter son comté et annonce qu'elle n'agira plus comme lien entre la Ville et le gouvernement du Québec dans ce dossier.

Cette dernière reconnaît qu'elle aurait préféré que les Olympiques de Gatineau demeurent dans le secteur Hull, mais elle s'en remet à la décision du conseil municipal. « J'ai toujours dit que je ne livrerais pas de bataille pour le choix du site, dit-elle. Cette décision était de juridiction municipale et je suis certaine que les conseillers ont pris ce qui leur apparaît comme la bonne décision. »

Étant donné que le site retenu par le conseil municipal se situe dans le secteur Gatineau, Mme Gaudreault s'estime dans l'obligation de se retirer du dossier et de passer le relais à son collègue du comté de Chapleau, Marc Carrière. « C'est lui qui devra assurer les suivis maintenant », dit-elle.

Si le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, souhaite faire parrainer un projet de loi privé pour rendre le modèle de gestion liant la Ville à Vision multisports Outaouais (VMSO) conforme aux lois, il devra vraisemblablement s'adresser au député Carrière. La coutume veut que ce soit le député du comté qui fasse ce travail.

Mardi, le maire Pedneaud-Jobin faisait preuve d'un réel optimisme de voir l'Assemblée nationale donner son aval à un projet de loi privé si la Ville de Gatineau en faisait la demande, tout en admettant qu'il y a une part de risque dans l'aventure. Mme Gaudreault, qui suit le dossier de près depuis plus d'un an, a tenu à rappeler qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres. « Il faut faire attention avant de lancer des affirmations, a-t-elle dit. Gatineau doit continuer de travailler avec le ministère dans ce dossier. Il reste encore énormément d'étapes à franchir. Le travail va devoir se poursuivre. »

Le maire de Gatineau a aussi laissé entendre que l'éventuel projet de loi sur l'autonomie des villes pourrait apporter certaines solutions dans la suite du projet du futur aréna Guertin. Québec prévoit déposer ce projet de loi cet automne. « Je ne sais pas si ce projet de loi va répondre aux aspirations du maire, a indiqué Mme Gaudreault. Nous ne savons pas encore ce qu'il y aura dans ce projet de loi. »

Quant au redéveloppement du site de l'actuel aréna Guertin, dans le centre-ville de Gatineau, la députée de Hull reconnaît qu'il y a là une belle occasion de revitaliser le secteur. « Ça permet de rêver à plein de choses », dit-elle. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer