Le centre-ville perd les Olympiques

Le président de VMSO, Alain Sanscartier, et le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le président de VMSO, Alain Sanscartier, et le maire Maxime Pedneaud-Jobin, lors de la séance spéciale du conseil municipal

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élus gatinois ont tranché. Les Olympiques de Gatineau quitteront le centre-ville d'ici quelques années pour élire domicile dans un nouvel amphithéâtre de 4000 places dans le secteur de la Cité, sur un terrain situé tout juste à côté du centre sportif.

Le site pourrait aussi accueillir jusqu'à trois glaces supplémentaires dédiées au hockey mineur et aux autres sports de glace.

Le conseil municipal a adopté, à la majorité, mardi, le choix de ce site tout en donnant son aval à un réaménagement commercial et résidentiel de l'actuel site de l'aréna Guertin. Cinq élus, à savoir Jocelyn Blondin, Louise Boudrias, Denise Laferrière, Denis Tassé et Sylvie Goneau, se sont opposés à cette décision, notamment en raison du manque d'informations rendues publiques dans le dossier et de l'impact négatif qu'aura le déménagement des Olympiques sur le centre-ville. 

Le choix du site du futur aréna Guertin n'est cependant qu'une étape, aussi importante soit-elle, dans ce dossier. La Ville de Gatineau doit encore s'entendre avec son partenaire, Vision multisports Outaouais (VMSO), sur un montage financier, et surtout, avec Québec sur un véhicule légal permettant à ce nouveau type de partenariat public-privé de respecter les lois en vigueur. 

« Il n'y a pas de bouteille de champagne sur la table, a insisté le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Il reste du travail à faire. Il y a un risque, mais le gouvernement du Québec et les députés nous ont dit que si c'est bon pour les gens et les contribuables gatinois, ils vont tout faire pour que le véhicule légal soit adopté. On va avoir un projet extrêmement emballant pour les contribuables. Il faut finaliser l'entente avec VMSO, la faire adopter par le conseil, et si c'est aussi intéressant qu'on pense que ça peut l'être, je suis convaincu que Québec va être heureux de donner un nouveau modèle pour le hockey junior, qui est celui sur lequel nous travaillons. »

VMSO préfère de la Cité

Trois sites étaient analysés pour accueillir le futur complexe, mais celui de la Cité s'est rapidement distingué des autres. Celui du club de golf Tecumseh a rapidement été éliminé puisqu'il n'appartenait pas à la Ville et que le réseau d'aqueduc ne s'y rendait pas. 

Trois sites possibles ont été analysés, mais celui... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Trois sites possibles ont été analysés, mais celui de la Cité s'est rapidement distingué des autres.

Courtoisie

Aux yeux de VMSO, le site de la Cité est celui qui offrait le meilleur avantage concurrentiel, a expliqué son président, Alain Sanscartier. « C'est le site le plus viable en raison de toute la synergie qu'il offre, a-t-il indiqué. Il nous amène à être encore plus visionnaires. Il comporte un avantage en matière d'attraction d'événements sportifs d'envergure provinciale et nationale. »

La proximité avec le cégep, le centre sportif et la Maison de la culture sont aussi des avantages que n'avait pas le site de l'actuel aréna Guertin. 

L'administration municipale avait aussi un penchant pour le site de la Cité, notamment en raison de la proximité du Rapibus et parce que ce terrain était à vendre depuis 2003 sans que la Ville n'ait pu trouver preneur. Le site permet aussi l'aménagement d'un stationnement intérieur ainsi que le partage d'espaces de stationnement avec les institutions à proximité. 

Tant la Ville de Gatineau que VMSO se sont refusés à donner un échéancier précis pour la suite des choses. Le groupe d'Alain Sanscartier a cependant laissé entendre qu'une période de 36 mois pourrait être nécessaire pour mener à bien ce projet. Quant aux Olympiques de Gatineau, ils se sont entendus sur un bail de 25 ans avec VMSO. 

Le potentiel du site actuel

Le déménagement des Olympiques dans le secteur de la Cité implique la démolition éventuelle du « Vieux Bob » et ouvre la porte à un projet majeur sur un des terrains qui a le plus de valeur dans le centre-ville de Gatineau. 

Dès que le dossier du futur aréna Guertin sera réglé, l'administration municipale se mettra à l'oeuvre pour développer le potentiel qu'offre ce terrain névralgique du centre-ville. « On connaît bien le site de Guertin et nos équipes ont des idées, a indiqué le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Pendant 50 ans, l'aréna Guertin n'a pas contribué à redynamiser ce secteur. Il amenait de l'activité, mais n'a pas été un vecteur de revitalisation et ce n'est pas quatre glaces qui auraient changé ça. De s'ouvrir à un scénario de mixité commerciale, avec des bureaux et du résidentiel offre beaucoup plus de potentiel. »

Des premières esquisses préliminaires présentées au conseil municipal mardi laissent entrevoir la possibilité d'y développer une centaine d'unités de logement et près de 50 000 m2 de superficie commerciale et locative.

La directrice de l'aménagement du territoire et du développement économique de la Ville de Gatineau, Catherine Marchand, a même laissé entendre, avec prudence, qu'il pourrait s'agir d'un site de choix pour une éventuelle épicerie dans l'Île de Hull. 

Et le temps de glace ?

La démolition de l'aréna Guertin aura aussi un impact sur les organisations de hockey mineur qui utilisaient aussi l'amphithéâtre pour leurs activités. Le vice-président de Hockey Outaouais, Pierre Fortier, s'est d'ailleurs dit inquiet d'une baisse de disponibilité dans le secteur ouest de la Ville une fois le « Vieux Bob » démoli. 

Le conseiller du Plateau, Maxime Tremblay, qui travaille depuis plusieurs années sur un projet avec les Sénateurs d'Ottawa qui permettrait la construction d'un complexe de quatre glaces dans son quartier, a voulu rassurer les organisations de hockey mineur

 « Je prends l'engagement que le secteur ne subira pas de baisse de service, a-t-il lancé. Nous avons encore trois ou quatre ans pour travailler sur ce projet. Dès qu'on aura notre plan de déploiement des glaces communautaires, je vais pouvoir présenter et défendre ce projet dans le Plateau. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer