Budget: Goneau veut impliquer les citoyens

La conseillère et candidate à la mairie de... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère et candidate à la mairie de Gatineau en 2017, Sylvie Goneau

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conseillère et candidate à la mairie de Gatineau en 2017, Sylvie Goneau, proposera lors de l'étude du budget, en novembre prochain, de réserver une enveloppe budgétaire pour chaque quartier de la Ville et de remettre entre les mains des citoyens l'entière responsabilité de déterminer à quoi devra servir cet argent.

Il s'agit du concept du « budget participatif », une mouvance dans laquelle ont embarqué plusieurs grandes villes du monde et, jusqu'à maintenant, quelques petites municipalités au Québec. « Ça donnerait l'opportunité aux citoyens de chaque district d'avoir accès à un certain budget pour lequel ils pourraient, entre eux, proposer des projets et voter pour le meilleur », explique Mme Goneau. 

L'idée n'est pas nouvelle à Gatineau. Le projet fait d'ailleurs partie des orientations dans le programme du conseil municipal, mais bien peu a été fait jusqu'à maintenant.

En juillet dernier, lors du bilan du programme du conseil fait par LeDroit, le maire Maxime Pedneaud-Jobin expliquait que les consultants approchés par la Ville pour développer le projet n'étaient pas encore arrivés à mettre une formule en place répondant aux particularités d'une grande ville. 

Une première analyse a été faite à l'automne 2014 et une proposition serait en cours de préparation.

Réserver 1,8 million $

Mme Goneau rétorque qu'il serait possible d'agir dès maintenant. Elle proposera en novembre de réserver un montant de 1,8 million $, à savoir 100 000 $ par district, et de se donner un an pour passer à travers le processus.

« On réserve l'argent et ensuite on fait un appel de proposition dans chacun des quartiers de la Ville, explique-t-elle. Les gens soumettent des projets. On invite même les enfants d'âge primaire à participer dans le contexte d'un projet de classe. L'administration fait ensuite un premier triage et conserve les propositions qui respectent les critères du programme. Les gens qui ont proposé les projets doivent ensuite les présenter à leur communauté et ça se termine par un vote, en personne et en ligne. Si on avance maintenant, les projets retenus pourront être inclus au budget 2018. »

Plusieurs modèles de budget participatif ont été présentés lors du Forum mondial de l'économie sociale qui s'est tenu à Montréal il y a deux semaines. Mme Goneau, qui était présente, s'est particulièrement intéressée à ce qui se fait à Paris et New York, mais aussi dans des petites municipalités du Québec.

« À Baie-Saint-Paul, par exemple, les gens ont choisi, avec leur enveloppe, de faire construire une place publique à côté de l'église », dit-elle.

Action Gatineau discutera aussi de budget participatif, dimanche, lors d'un forum de réflexion sur le développement des communautés et la participation citoyenne. L'événement qui se tiendra au centre des aînés de Gatineau est ouvert au public et permettra de jeter les bases des discussions en prévision du congrès au printemps 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer