Site de la future superclinique: un promoteur exige 18,5 millions $ de Gatineau

Gatineau a préféré l'offre d'un groupe de médecins... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Gatineau a préféré l'offre d'un groupe de médecins pour construire une superclinique sur le terrain situé à l'angle des boulevards Saint-Raymond et Cité-des-Jeunes.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Gatineau pourrait se retrouver avec une poursuite de 18,5 millions $ sur les bras dans le dossier de la vente de gré à gré du terrain situé à l'angle des boulevards Saint-Raymond et Cité-des-Jeunes devant accueillir la future superclinique.

L'homme d'affaires Frédérick Ballard n'a toujours pas digéré que la Ville ait ignoré son offre de 1,4 million $ déposée le 7 avril 2016 pour l'achat de ce terrain. La Ville a préféré l'offre de 1,1 million $ d'un groupe de médecins déjà en discussion avec le ministère de la Santé pour construire une superclinique. 

La mise en demeure datée du 12 septembre signée par Me Sylvain Marcotte exige de la Ville qu'elle verse à M. Ballard la somme de 13,5 millions $ pour «perte de profits», la somme de 5 millions $ pour perte de la valeur de revente de l'immeuble et de 50 000$ pour dommages exemplaires. 

Ni le cabinet du maire de Gatineau ni le service des communications n'ont voulu émettre de commentaire.  

Dans sa mise en demeure, Me Marcotte affirme que si la Ville avait donné l'opportunité à son client d'acheter le terrain convoité, «il est fort à parier que la première pelletée de terre serait dernière nous et que la superclinique serait même probablement terminée». Un peu plus loin, la  mise en demeure rappelle pourtant que les critères entourant l'accréditation d'une superclinique n'ont été dévoilés par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qu'en avril dernier. La construction et l'accréditation de la clinique de M. Ballard, selon ces propos, auraient donc été faites en seulement cinq mois.  

La mise en demeure dénonce aussi que «seulement 1/3 de l'immeuble sera consacré à la superclinique médicale» et qu'«une bonne partie sera attitrée pour les médecins spécialistes de l'hôpital». Le concept de superclinique proposé par le gouvernement du Québec comprend de l'espace pour des consultations médicales, mais aussi certains espaces réservés à diverses spécialités médicales. 

C'est le ministre lui-même qui autorise les projets de superclinique à travers toute la province. Aucune superclinique n'a encore été annoncée officiellement. La Ville de Gatineau a jusqu'au 23 septembre pour verser la somme exigée, à défaut de quoi M. Ballard pourrait intenter une poursuite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer