La bibliothèque du Plateau prend forme

Le conseiller Maxime Tremblay et le maire Maxime... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Maxime Tremblay et le maire Maxime Pedneaud-Jobin se sont rendus lundi sur le site de la future bibliothèque, sur la rue de Bruxelles.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est à l'entrée du parc Central, tout juste après le carrefour giratoire, sur la rue de Bruxelles que sera construite la future bibliothèque du Plateau dont l'ouverture est prévue quelque part en 2018.

Le conseil municipal a entériné, mardi soir, l'achat du terrain au promoteur Plateau de la capitale pour la somme «raisonnable» de 975 000$. 

Pour le conseiller du quartier, Maxime Tremblay, cette bibliothèque est vouée à devenir le véritable «point d'ancrage» du coeur du village.

D'un côté, on y retrouvera le parc Central avec ses structures de jeu pour enfants, ses jeux d'eau, son parc de skateboard et la patinoire des Sénateurs. Un immense jardin communautaire sera aménagé derrière la bibliothèque et la grande place publique sera tout juste de l'autre côté de la rue. 

«Avec la bibliothèque, la future école secondaire, la place publique et l'arrivée des commerces de proximité, les prochaines années vont amener beaucoup de qualité de vie aux gens du Plateau», ajoute le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. 

Un premier concours d'architecture 

L'investissement total pour la construction de la future bibliothèque s'élève à 13 millions $. L'immeuble d'un étage aura une superficie d'environ 12 000 pieds carrés. «Nous ne sommes pas encore dans les plans et devis, note M. Tremblay. Nous avons insisté pour qu'il y ait un concours d'architecture afin de pouvoir offrir un immeuble qui va se démarquer. On va vraiment avoir quelque chose d'original.»

C'est la première fois dans l'histoire de la Ville de Gatineau qu'un immeuble municipal naîtra d'un concours d'architecture, note le maire Pedneaud-Jobin.

Le processus, dit-il, est encadré par le gouvernement du Québec et donne accès à certaines subventions.

Pas que des emprunts de livres 

Le maire ajoute que les résidents du Plateau ne doivent pas s'attendre à avoir une bibliothèque comme ils sont habitués d'en voir sur le territoire de Gatineau.

«Avant, note-t-il, une bibliothèque était un endroit où on allait emprunter un livre. Aujourd'hui on veut que ce soit un milieu de vie. Il y aura plus d'espace pour les ordinateurs, plus d'endroits pour lire et des espaces pour laisser les enfants jouer. Il s'agira vraiment d'un endroit où on va passer plusieurs heures.»

MM Pedneaud-Jobin et Tremblay ont tous deux tenus à souligner l'ouverture du promoteur dans ce dossier. Plateau de la capitale (détenu par les hommes d'affaires Camille Villeneuve, Maurice Marois et Pierre Heafey) est un citoyen corporatif qui a compris l'importance de ce projet pour l'ensemble du Plateau, a noté le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer