Inquiétude sur la rue Lafrance

En 2008, un glissement de terrain forçait l'évacuation... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

En 2008, un glissement de terrain forçait l'évacuation de six résidences de la rue Lafrance. Gatineau y mène aujourd'hui des travaux de stabilisation en vue de permettre à un promoteur de construire une vingtaine de résidences.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les travaux de stabilisation effectués sur la rue Lafrance inquiètent plusieurs résidents du secteur qui craignent de revivre le cauchemar de 2008, alors qu'un glissement de terrain avait forcé l'évacuation permanente de six résidences.

«Moi qui demeure en haut de la rue Lafrance, je n'ai pas demandé qu'on creuse en bas. Ça me met à risque. [...] En 2008, on nous a assuré que tout était sécuritaire et aujourd'hui on nous dit que des études ont été faites. Pourquoi doit-on croire la Ville cette fois-ci, plus que la dernière fois?» questionne Danielle Lemay, une résidente de la rue du Cabernet.

Un citoyen de la rue Lafrance, qui demeure dans le quartier depuis 15 ans, n'a pas caché sa stupeur face aux travaux qui doivent se terminer la semaine prochaine. «Ça ne prend pas un génie pour voir qu'on travaille dans la structure du sol et en plus il y a un historique de mouvement de masse à cet endroit. [...] C'est complètement ridicule.»

Le conseiller du secteur, Daniel Champagne, tient à rassurer les citoyens. Même si l'abattage d'arbres peut sembler affaiblir le sol, ces travaux permettent de stabiliser la pente, mentionne-t-il.

«Je comprends tout à fait le sentiment d'insécurité des citoyens. Ce qui s'est produit en 2008, ça frappe l'imaginaire», souligne M. Champagne, ajoutant que la Ville s'est assurée que le promoteur qui effectue les travaux soit responsable en cas d'un problème quelconque. Cette responsabilité sera transférée par la suite au promoteur qui compte construire une vingtaine de résidences, et enfin aux propriétaires des nouvelles maisons.

Une fois les travaux de stabilisation terminés, le promoteur devra remettre un rapport à la Ville dans les 30 jours. Ce dernier sera analysé afin de s'assurer que tout est conforme. Par la suite, une demande de permis de construction pourra être déposée.

Le conseiller invite les résidents de la rue Lafrance et des environs à participer à une soirée d'information le 29 août au centre de services de Gatineau, situé dans l'édifice Pierre-Papin, dès 19h. Des ingénieurs et des experts en urbanisme seront sur place pour répondre aux questions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer