Embellie dans les relations entre Gatineau et les médias

Peu après la fusion, en 2003, la nouvelle... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Peu après la fusion, en 2003, la nouvelle Ville de Gatineau avait interdit à ses fonctionnaires de parler aux représentants des médias. Une dizaine d'années plus tard, une semaine avant l'élection municipale de 2013, elle a amorcé un virage à 180 degrés.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les relations entre les représentants des médias et le service des communications de la Ville de Gatineau ont connu plus de bas que de hauts au long des années. Mais voilà qu'on observe une première véritable détente des tensions qui ont longtemps caractérisé les échanges entre les deux parties.

Peu après la fusion, en 2003, la nouvelle Ville de Gatineau a interdit à ses fonctionnaires de parler aux représentants des médias. 

Cette tentative de contrôle de l'information a été vivement décriée par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). Les relations se sont toutefois suffisamment détériorées pendant l'ère du maire Marc Bureau pour qu'en 2010, la FPJQ place la Ville de Gatineau au banc des accusés en inscrivant son nom dans le Dossier noir des municipalités du Québec

La Ville de Gatineau a amorcé un virage à 180 degrés quelques années plus tard, une semaine avant l'élection municipale de 2013. Ce changement de cap a coïncidé avec l'embauche de Jean Boileau à titre de directeur des communications. 

«Ça n'a pas été long que Gatineau a été effacé de la liste noire de la FPJQ, s'empresse-t-il de préciser. J'ai rencontré plusieurs journalistes qui couvrent les affaires municipales et les dirigeants des entreprises de presse pour tenter de cerner la nature du problème. Nous avons ensuite fait une restructuration à l'interne. Nous avons aboli la ligne média. Aujourd'hui, il y a quelqu'un qui répond et qui est disponible 24 heures en cas d'urgence. Auparavant, à 16h30, c'était fermé.»

«Ça n'a pas été long que Gatineau a été effacé de la liste noire de la FPJQ.»

Jean Boileau
directeur des communications de la Ville de Gatineau
«L'adhésion au virage était là parce qu'il y... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

«L'adhésion au virage était là parce qu'il y avait une véritable volonté administrative et politique», note le directeur des communications de la Ville, Jean Boileau.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

En 2015, les agents du service des communications de la Ville de Gatineau ont géré 1500 demandes des médias. C'est beaucoup plus que les 750 du service des communications de Québec et les 1230 demandes reçues par celui de Sherbrooke. 

«L'adhésion au virage était là parce qu'il y avait une véritable volonté administrative et politique que les communications deviennent partie prenante de l'organisation, note M. Boileau. 

Des distinctions

Le service des communications de la Ville de Gatineau s'est aussi distingué de ses pairs au cours de la dernière année.

Le virage numérique et la création des communiqués Web et interactifs ont valu à Gatineau d'être nommé lauréat Or par la Société québécoise des professionnels en relations publiques. Ces communiqués de presse nouvelle génération sont une première dans le monde municipal en Amérique du Nord. Ils se démarquent par leur concision. Chaque phrase est composée de 140 caractères et peut être extraite rapidement et partagée sur les médias sociaux.

«On trouvait que c'était une formule extraordinaire pour les communiqués, mais je ne m'attendais pas à ce que ça prenne autant d'ampleur, affirme M. Boileau. Dans peu de temps, ce style va faire boule de neige.»

Le service des communications a aussi repris le contrôle de sa production graphique. L'outil informatif produit par le service des communications pour le budget 2016 ainsi que la campagne Gatineau, ville vélo, se sont respectivement mérité la Plume d'excellence d'or et celle de bronze décernées par l'Association des communicateurs municipaux du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer