Une reprise de contrôle de la gestion municipale

Quel aura été le legs du présent conseil municipal ? Il reste un an aux 18... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quel aura été le legs du présent conseil municipal ? Il reste un an aux 18 conseillers et au maire Maxime Pedneaud-Jobin pour bien le définir et le polir, mais déjà, il est perceptible.

Des réformes importantes dans le développement économique et dans l'urbanisme ont été faites. Des liens tangibles avec différents partenaires comme la Commission de la capitale nationale, l'Université du Québec en Outaouais et la Ville d'Ottawa ont été créés. La révision des comités et des commissions est en cours. Des revendications soutenues dans de nombreux domaines ont eu lieu et surtout, un programme du conseil et le plan d'action qui en a découlé ont été adoptés. Tout ça forme le nid dans lequel le conseil municipal de Gatineau déposera son legs à la fin du présent mandat.

Des grands dossiers comme l'aréna Guertin, les tours de Brigil, les frais de croissance et le 79, chemin Fraser feront aussi inévitablement partie de l'ensemble de l'oeuvre liée à jamais à ce conseil. Les électeurs les auront aussi en tête en entrant dans l'isoloir. C'est cependant sur le portrait global des réalisations de ce conseil que le maire Pedneaud-Jobin souhaite que les citoyens portent un jugement sur le travail accompli par les élus, à l'automne 2017. 

LeDroit a rencontré le maire de Gatineau pendant trois heures, en début de soirée, la veille de la fête du Canada. Cent quatre-vingts minutes d'entrevue, à notre demande, au cours desquelles le programme du conseil a été revu presque point par point. M. Pedneaud-Jobin estime que le conseil s'est jusqu'ici attaqué à environ 80 % de son programme. 

Au cours de la période estivale, nous publierons, une fois par semaine, pendant six semaines consécutives, le bilan du programme du conseil tel que vu par le premier magistrat. Chaque publication correspondra à une des grandes orientations du conseil municipal.  

Reprendre le contrôle

Maxime Pedneaud-Jobin affirme qu'au cours de ce mandat, Gatineau sera passée d'une administration municipale à une ville qui a un « vrai gouvernement où le politique s'affirme ». De grands pans de l'administration ont été complètement réorganisés. Les élus se sont dotés de différents outils pour assumer leur leadership au sein de l'organisation, dont le principal est le programme du conseil. 

« Le legs général de ce conseil, c'est d'avoir pris le contrôle de la gestion municipale, lance le maire. On a resserré ça et nous rendons des comptes là-dessus. Moi, j'ai été frappé par le rapport Raymond Chabot Grant Thornton qui disait essentiellement : vous pouvez penser ce que vous voulez les politiciens, mais vos idées stratégiques ne changent pas le comportement de l'organisation. Ça, pour moi, c'était brutal. »

Le programme du conseil aura permis de mettre en place la mécanique qui permet aux politiciens d'affirmer leurs volontés et de demander à l'administration de proposer un plan d'action pour y arriver, explique M. Pedneaud-Jobin. 

« C'est toujours plus facile d'évoluer en politique quand personne ne sait vraiment ce qu'on veut faire, ajoute le maire de Gatineau. On n'a qu'à souligner les bons coups et oublier ce qui ne fonctionne pas. Nous, nous avons un plan qui permet aux politiciens de se juger entre eux, mais aussi de demander à la fonction publique pourquoi certaines choses n'avancent pas. C'est d'ailleurs ce qui fait que c'est parfois difficile au conseil. C'est la première fois depuis bien longtemps qu'il y a un plan d'action assez clair qu'on pourra ensuite juger. »

Temps et énergie

M. Pedneaud-Jobin l'a maintes fois répété au fils des dernières années, les réformes en cours - celles à l'urbanisme et au développement économique, plus particulièrement - prennent du temps et de l'énergie à l'administration municipale actuelle, mais le legs sera « immense », précise-t-il. Tout ce travail n'aura pas à être refait. 

« Ça faisait des années que les gens d'affaires se plaignaient de l'urbanisme, c'était presque devenu une marque de commerce, note le maire. Cette refonte de nos pratiques fera en sorte que le prochain conseil pourra aller beaucoup plus loin dans le contenu. »

Six grandes orientations, six publications, un bilan

1 - Exercer un leadership fort pour Gatineau: semaine du 11 juillet

2 - Assurer une meilleure gestion municipale: semaine du 18 juillet

3 - Développer une identité gatinoise: semaine du 25 juillet

4 - Moderniser la démocratie municipale: semaine du 1er août

5 - Prioriser la diversification, le développement et l'innovation économiques: semaine du 8 août

6 - Ville verte, active et en santé: semaine du 15 août

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer