Cure de beauté pour le boulevard Gréber

Parmi les recommandations soumises par les citoyens se... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Parmi les recommandations soumises par les citoyens se retrouvent l'ajout d'un feu de circulation, la réalisation de trottoirs manquants, l'ajout de marquage ou de signalisation pour les piétons ainsi que l'ajout de verdure et  de bancs et de poubelles.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le boulevard Gréber se refera une petite beauté l'été prochain avec l'arrivée de nouveau bitume, mais aussi avec l'ajout d'éléments pour favoriser le transport actif et accroître la sécurité des piétons.

La conseillère du district de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, a présenté diverses recommandations à l'administration municipale à la suite de « marches exploratoires » qu'elle a effectuées avec des citoyens, le mois dernier, sur la portion du boulevard Gréber reliant la rue Saint-Louis au boulevard Maloney.

« Il y avait déjà une intervention majeure de réfection de chaussée de prévue, alors aussi bien profiter de l'occasion pour améliorer le sort des piétons », a indiqué Mme Nadeau.

Les citoyens, de concert avec l'organisme Vivre en ville, ont notamment constaté lors des marches que le temps pour traverser aux feux de circulation est souvent trop court, qu'il y a des trottoirs endommagés ou carrément inexistants, et qu'il y a des lacunes dans la signalisation et le marquage pour les traverses de piéton. Un segment de 800 mètres sans possibilité pour les piétons de traverser de manière sécuritaire a aussi été observé, entre le chemin de la Savane et la rue de Pointe-Gatineau.

Parmi les recommandations soumises à l'administration municipale se retrouvent l'ajout d'un feu de circulation, la réalisation de trottoirs manquants, l'ajout de marquage ou de signalisation pour les piétons, l'ajout de verdure, de bancs et de poubelles, le déplacement d'arrêts d'autobus et l'interdiction du virage à droite au feu rouge.

Les professionnels qui s'apprêtent à préparer les plans et devis pour la réfection de la chaussée pourront donc considérer ces idées dans la conception du projet devant se réaliser à l'été 2017. Les recommandations qui seront retenues devront toutefois pouvoir être intégrées à même le budget prévu pour la réfection de la chaussée, qui tourne autour de 7 millions $.

« J'ai été très franche et transparente là-dessus, précise Myriam Nadeau. L'enveloppe allouée est pour un projet d'asphaltage. Si on peut en faire plus dans le cadre des sommes allouées, [les recommandations] vont nous aider à faire des choix. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer