Accrochage politique-administratif

La conseillère Louise Boudrias, présidente de la commission... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère Louise Boudrias, présidente de la commission Gatineau, ville en santé, n'a pas caché son inconfort devant l'accueil de l'administration face à la proposition de sa commission d'interdire l'usage du tabac dans les parcs municipaux.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le peu de considération avec laquelle l'administration a traité la recommandation unanime de la commission Gatineau, ville en santé, concernant l'usage du tabac dans les parcs municipaux a irrité plusieurs élus, mardi, autour de la table du conseil municipal.

Cela a fait dire à certains qu'il était temps que l'administration municipale respecte l'imputabilité politique des comités et commissions à Gatineau. 

Les conseillères Louise Boudrias et Sylvie Goneau ont été les premières à signifier leur inconfort face au manque d'information livré par l'administration concernant la recommandation de la commission Gatineau, ville en santé. L'administration avait aussi une recommandation différente de celle de la commission politique.

« C'est spécial de voir que nos services vont à l'encontre d'une recommandation unanime de la commission Gatineau, ville en santé, a lancé Mme Goneau. Ça va à l'encontre de ce qu'on souhaite faire à Gatineau en terme d'imputabilité politique. »

Le président du conseil, Daniel Champagne, a rappelé à l'administration qu'elle est dans l'obligation de fournir les détails nécessaires aux recommandations des comités et commissions, ce qui a fait défaut, mardi. « Nous crions haut et fort, depuis qu'on révise les comités et commissions, qu'il faut leur donner une notion d'imputabilité, a-t-il dit. Je vous assure qu'on va pousser et insister sur la reconnaissance de l'imputabilité de ces commissions. »

Mme Goneau a rappelé que cette tendance qu'a l'administration doit être changée. « Les changements seront en place au prochain mandat, note-t-elle. Il sera alors important que les politiciens en place se tiennent debout et indique clairement comment ils souhaitent travailler avec l'administration », de dire celle qui sera candidate à la mairie lors de la prochaine élection municipale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer