Le maire quitte la présidence du CLD

«Lors des dernières élections municipales, j'avais pris comme... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Lors des dernières élections municipales, j'avais pris comme engagement que le maire ne soit pas président de DE-CLD Gatineau. J'ai toujours pensé que cette disposition permet de garder une distance entre l'activité de l'organisme et la Ville», a rappelé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, par voie de communiqué.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

D'importants changements affecteront Développement économique CLD Gatineau à la fin du mois. Le nombre d'administrateurs de l'organisation passera de 19 à neuf et le maire de Gatineau n'occupera plus la présidence du conseil d'administration.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin vient ainsi de remplir une de ses promesses lancées en campagne électorale, en 2013. « Lors des dernières élections municipales, j'avais pris comme engagement que le maire ne soit pas président de DE-CLD Gatineau, a-t-il rappelé par voie de communiqué. J'ai toujours pensé que cette disposition permet de garder une distance entre l'activité de l'organisme et la Ville. »

Ces changements seront effectifs à compter du 1er juillet, mais une période de transition est prévue jusqu'au 30 septembre prochain. Entretemps, un conseil d'administration transitoire sera présidé par Diane Godmaire. Cette dernière a été directrice générale du CLSC de Hull de 1995 à 2004, et directrice générale adjointe du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau, de 2004 à 2006. Elle travaillait comme consultante en gestion depuis 2007. 

Le nouveau conseil d'administration comptera cinq membres issus du milieu des affaires, un membre issu du milieu de l'économie sociale et deux élus municipaux. Ces deux derniers postes seront occupés par les conseillers Richard Bégin et Jean-François LeBlanc. Le dernier siège sera occupé par une personne-ressource nommée par la nouvelle instance.

Jean Lepage continuera quant à lui d'occuper les fonctions de directeur général par intérim du CLD, et ce, jusqu'au 30 septembre prochain. Un appel de candidatures visant à pourvoir ce poste sera lancé durant la période estivale. 

La nomination du directeur général ainsi que la composition du nouveau conseil d'administration seront annoncées à la fin de l'été. Les détails entourant la vision, la mission, la structure, les mandats ainsi que le nouveau nom de l'organisme seront dévoilés à ce moment.

Ces annonces viennent officialiser la fin du mandat du consultant spécial, Roch Martel, embauché en avril dernier. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer