Gatineau pourrait investir dans le futur Guertin

La conseillère et candidate à la mairie en... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère et candidate à la mairie en 2017, Sylvie Goneau, affirme que la résolution adoptée il y a un an doit être renversée.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il semble de plus en plus évident que le conseil municipal de Gatineau devra renverser l'essentiel de la résolution adoptée à l'arraché, il y a un an, qui prévoyait que la Ville se retirait complètement du financement de la construction du futur amphithéâtre des Olympiques, laissant au secteur privé le soin de s'en acquitter.

Selon nos informations, le maire Maxime Pedneaud-Jobin, devant la complexité des montages financiers à échafauder et l'ampleur du projet à réaliser, se serait rendu à l'évidence, au cours des derniers mois, qu'il devra vraisemblablement changer son fusil d'épaule et accepter que la Ville investisse financièrement dans le béton et l'acier du futur aréna Guertin. Les scénarios doivent être présentés aux élus, mardi, à huis clos. LeDroit révélait, la semaine dernière, que le recours à un projet de loi privé fait partie des outils légaux que la Ville envisage d'utiliser. 

La conseillère et candidate à la mairie en 2017, Sylvie Goneau, affirme que la résolution adoptée il y a un an doit être renversée et que Gatineau doit participer financièrement à la construction du futur domicile des Olympiques. En coulisses, plusieurs élus sont aussi de cet avis.

Cette même résolution, adoptée à 10 contre 9, prévoit toujours la démolition du centre Robert-Guertin à la fin de la saison 2017-2018 des Olympiques de Gatineau. Elle a été vivement dénoncée par les adversaires politiques du maire Pedneaud-Jobin, mais elle demeure en vigueur. 

Les Olympiques de Gatineau ont été les premiers, mercredi dernier, à mettre de la pression sur la Ville de Gatineau afin qu'elle revoie rapidement cette résolution et qu'elle confirme que la démolition du centre Robert-Guertin sera reportée le temps qu'il faudra. Le lendemain, le maire ouvrait la porte à un tel scénario. 

Mme Goneau a ajouté son grain de sel, lundi, à 24 heures de la présentation à l'intention des élus, à huis clos, des différentes options envisagées dans le dossier Guertin. 

« La résolution dit que Gatineau n'investira pas d'argent dans la construction, que la subvention de Québec doit servir à rénover nos arénas et qu'on doit démolir Guertin en 2018, a-t-elle noté. Cette résolution n'est plus réaliste et c'est surprenant de voir que le maire semble avoir travaillé sur des propositions qui vont à l'encontre de la résolution que le conseil a votée. Le conseil doit renverser cette résolution. »

Le potentiel du site Guertin

Sylvie Goneau s'attend aussi à ce que la présentation à huis clos de mardi inclue l'étude du potentiel de développement du site actuel de l'aréna Guertin. 

« Je l'ai martelé depuis un an et je m'attends à ce que ce soit fait, a-t-elle insisté. J'ai toujours cru au potentiel de cet immense terrain. On le sous-estime, mais on peut regarder ce qu'Ottawa a fait avec le parc Lansdowne. Notre site a un potentiel incroyable. Certains promoteurs ont des idées auxquelles nous n'avons jamais pensé et qui combinent un aréna de deux glaces, des espaces commerciaux et une offre résidentielle. J'espère qu'on sera ouvert à des propositions comme ça. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer