Un pont couvert nommé en l'honneur des bénévoles

L'ancien conseiller municipal Yvon Boucher, l'ex-maire Marc Bureau,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'ancien conseiller municipal Yvon Boucher, l'ex-maire Marc Bureau, le maire Maxime Pedneaud-Jobin et le conseiller Jean Lessard lors de l'inauguration du Pont des Bénévoles.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

N'eût été du travail accompli par des citoyens croyant fermement au projet, le troisième pont couvert du parc fluvial de la rivière Blanche n'aurait pas été construit. C'est donc en leur honneur que la structure, qui a été officiellement inaugurée vendredi, porte le nom de Pont des Bénévoles.

Les nombreux bénévoles de la Corporation d'aménagement de la rivière Blanche (CARB) arboraient tous un sourire de fierté devant «leur» pont, vendredi, alors que plusieurs élus municipaux - actuels et anciens - s'étaient déplacés pour la traditionnelle coupure du ruban.

L'ancien conseiller municipal du district, Yvon Boucher, a aussi reçu une pluie d'éloges pour les efforts qu'il a consacrés afin de doter le sentier de ponts couverts.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a lancé à la blague qu'il partageait avec ses prédécesseurs Marc Bureau et Yves Ducharme une «terreur d'Yvon Boucher». «C'est plus difficile dire non que de dire oui» à M. Boucher, a mentionné le maire en faisant référence aux multiples demandes que l'ex-conseiller a présentées au fil des ans pour permettre au projet d'avancer.

«Il était habile pour aller chercher de l'argent de la Ville de Gatineau», a pour sa part souligné l'ancien maire Bureau.

«Un peu plus et vous allez me faire pleurer», a réagi Yvon Boucher en présentant un dessin que lui avait remis son petit-fils le matin même sur une feuille découpée en forme de coeur. 

«Je me suis dit "mon Dieu, ça tombe bien", parce que notre histoire à nous ici, c'est un peu comme une histoire d'amour. [...] Je suis tellement fier de ce qu'on a accompli.»

Le nouveau pont couvert, qui s'étend sur 28 mètres, a été conçu selon le même modèle que les deux autres du secteur, les ponts Brabant-Philippe et Roland-Houet. La rivière Blanche est donc désormais le seul cours d'eau du continent à être traversé par trois ponts couverts.

La journée de vendredi a aussi été l'occasion d'inaugurer le pavillon Jacques-Perrier, bâti à l'image de l'ancienne gare de Templeton Est, sur la montée Dalton. Il servira de local multifonctionnel pour le parc écologique Dalton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer