Pas de voie réservée aux bus sur le chemin Pink

La STO a déterminé que le besoin d'une... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La STO a déterminé que le besoin d'une voie réservée sur le chemin Pink n'y était pas. Le déploiement futur de son service dans l'ouest semble accorder plus d'importance à une autre artère clé du secteur: le boulevard du Plateau.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les travaux d'élargissement à quatre voies du chemin Pink, prévus en 2018, ne comprendront pas de voie réservée au transport en commun. Le contrat pour la préparation des plans est devis a été octroyé par la Ville mercredi.

La Société de transport de l'Outaouais (STO) a déterminé que le besoin n'y était pas. Le déploiement futur de son service dans l'ouest semble accorder plus d'importance à une autre artère clé du secteur.

Pour le conseiller du quartier, Maxime Tremblay, l'épine dorsale du Plateau, c'est l'artère qui traverse le quartier en plein centre, du nord au sud: le boulevard du Plateau. L'enjeu, selon lui, c'est que tout le quartier se rabat sur ce boulevard. «Ce qu'on cherche, c'est une place pour se rassembler, à pied ou à vélo, un endroit comme le coeur du village», dit-il. 

Ce sera vrai pour le parc central et ses installations sportives, dont les travaux en trois phases s'amorcent, pour la future bibliothèque du Plateau, pour la place publique et aussi pour le transport en commun, croit M. Tremblay. Il ajoute que les voies réservées pour les autobus deviennent nécessaires en approche du centre-ville, sur le boulevard des Allumettières, notamment entre le boulevard des Grives et Saint-Joseph. «Ça peut prendre 20 minutes pour faire cette distance, les enjeux sont là», insiste-t-il. 

Le lien rapide vers l'ouest

Voilà qui donne peut-être un avant-goût de la vision de la STO pour la poursuite du lien rapide vers l'ouest.

Le transporteur public est sur le point de consulter la population sur trois options, dont l'une d'elles sera appelée à redéfinir le transport en commun dans l'ouest de la Ville, comme le Rapibus l'a fait pour l'est. «Les consultations publiques commencent ce mois-ci et vont se poursuivre dans les mois à venir», a confirmé le président de la STO, Gilles Carpentier. 

Le président de la STO a déjà laissé entendre que le lien rapide vers l'ouest pourrait être une combinaison de mesures, dont des voies réservées, et pas nécessairement un unique lien en site propre comme le Rapibus. 

M. Carpentier précise que des discussions sont toujours en cours avec des commerçants du noyau commercial du Plateau pour transformer certains espaces de stationnement en stationnements incitatifs. «Mais la solution pour encourager les gens à prendre le transport en commun ne passe pas uniquement par les stationnements incitatifs», ajoute-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer