Tours Brigil: l'enjeu des élections de 2017, croit Laferrière

L'élection municipale de 2017, à Gatineau, pourrait prendre l'allure d'un... (Courtoisie, Brigil)

Agrandir

Courtoisie, Brigil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'élection municipale de 2017, à Gatineau, pourrait prendre l'allure d'un référendum sur le projet de Place des peuples du promoteur Gilles Desjardins, croit la conseillère municipale Denise Laferrière.

« Ça serait facile de la faire en tout cas, a-t-elle lancé. Moi je pense que ça va faire partie des plates-formes électorales. Le maire, s'il se présente, va dire qu'il juge que [le projet] a sa place, mais pas à cet endroit-là. D'autres pourraient dire que c'est un bon endroit. Il va y avoir une certaine orientation de la population lors de la prochaine élection. Je crois que les gens auront la réponse en fonction de qui sera élu maire de Gatineau en 2017. »

C'est comme ça, à la toute fin d'un breffage technique pour les journalistes sur le bilan du Plan particulier d'urbanisme (PPU) de la Ville de Gatineau, lundi matin, que Mme Laferrière a voulu mettre la table à ce qui pourrait être l'enjeu en filigrane de la prochaine élection, en novembre 2017. Bien des gens le laissent déjà entendre en coulisses. 

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a rappelé à la conseillère que 18 mois en politique, c'est long. « Il reste ben du temps avant de se rendre là », a-t-il répondu. 

« C'est bien tranquille actuellement », a relancé Mme Laferrière avant que le directeur des communications de la Ville, Jean Boileau, mette fin au breffage technique. 

Alternatives

Le maire de Gatineau a rappelé que la balle était maintenant dans le camp de M. Desjardins. Il a révélé, la semaine dernière, devant des membres de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG) qu'il avait discuté d'alternatives avec Gilles Desjardins. Il est bien clair pour le maire de Gatineau que le quartier du musée doit être préservé et que la venue de tours de 35 et 55 étages en signifierait la mort à petit feu. 

Le Plan particulier d'urbanisme fait plusieurs fois référence à la préservation et la mise en valeur du patrimoine, a rappelé le conseiller municipal et président du comité consultatif d'urbanisme (CCU), Richard Bégin. « Ça dit carrément de procéder à la création d'un site du patrimoine sur Papineau, Champlain, Élisabeth-Bruyère, Notre-Dame-de-L'île et Laurier, note-t-il. On ne peut pas balayer ça du revers de la main. C'est un coin essentiel. Le maire et moi sommes tout à fait sur la même longueur d'onde à cet égard. »

Comme il a refusé de le faire la semaine dernière pour, dit-il, ne pas provoquer de spéculation, le maire Pedneaud-Jobin n'a pas voulu identifier les sites qui selon lui pourraient accueillir un projet comme Place des peuples dans le centre-ville. Il n'a même pas voulu préciser si c'était dans le centre-ville. Richard Bégin a cependant mentionné que le secteur des Terrasses de la Chaudière est propice pour accueillir des tours. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer