Des enjeux de taille dans la suite de la saga Guertin

Avec la construction d'un aréna doté de deux... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Avec la construction d'un aréna doté de deux surfaces glacées sur le site actuel du Centre Robert-Guertin, la Ville de Gatineau sera aisément en mesure de donner suite à la recommandation de Planifika de démolir le vétuste aréna Cholette, situé sur le boulevard Cité-des-Jeunes, pour ensuite revendre le terrain au plus offrant.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ANALYSE/ Il y aura bientôt un an que les élus gatinois ont signé l'arrêt de mort du projet de centre multifonctionnel de 75 millions $ prévu dans le centre-ville. La population est depuis en attente de développements dans le dossier du futur amphithéâtre qui remplacera le vieil aréna Guertin. On sait que la Ville de Gatineau fait valider certains scénarios par les fonctionnaires du ministère des Affaires municipales. L'exercice tirerait à sa fin. Deux groupes, Vision multisports Outaouais et les Sénateurs d'Ottawa, ont démontré de l'intérêt pour construire un éventuel amphithéâtre comprenant plus d'une surface glacée. L'état de délabrement des arénas municipaux est aussi un fait connu, même si la Ville refuse toujours de rendre publique l'étude qui en fait la démonstration. L'information qui circule demeure à ce jour très parcellaire, mais elle commence à être suffisante pour élaborer certains scénarios plausibles.

Après des mois de jeux de coulisses et de discussions hautement confidentielles entre de hauts fonctionnaires de la Ville de Gatineau et du ministère québécois des Affaires municipales, l'action est sur le point de reprendre de plus belle dans le dossier de l'aréna Guertin. Le maire de Gatineau a fait savoir, mercredi dernier, qu'il prévoyait être en mesure de faire des «présentations détaillées» au conseil municipal «dans les prochaines semaines». 

Les enjeux seront de taille, et si le passé et garant de l'avenir dans ce dossier, le conseil pourrait sortir de l'exercice profondément divisé. Les élus devront s'entendre sur le nombre de surfaces glacées que devra compter la nouvelle infrastructure, ainsi que sur le terrain où ériger le futur domicile des Olympiques, deux éléments qui n'auraient toujours pas fait l'objet de discussions à la table du conseil. 

La Ville de Gatineau tente quand même de faire valider à l'avance différents scénarios de projets par le gouvernement du Québec depuis maintenant plusieurs semaines. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin souhaite que chacune des options qui seront présentées aux élus ait déjà fait l'objet d'une approbation par Québec.

Il est déjà connu que Gatineau souhaite transférer la gestion et la construction du futur amphithéâtre à un organisme à but non lucratif (OBNL). La présence d'une subvention de 26 millions $ de Québec complique passablement l'élaboration des différents montages financiers possibles puisque de nombreux aspects légaux sont à considérer.

La participation financière de la Ville, notamment en achetant des heures de glace, vient aussi complexifier l'affaire, tout comme la très grande probabilité que la réalisation puisse se faire à la suite d'une entente de gré à gré entre l'OBNL qui sera retenu et la Ville de Gatineau. 

Encore au moins deux ans d'attente

Selon nos informations, la prochaine grande étape de cette interminable saga pourrait avoir lieu juste avant, ou juste après, le congrès annuel de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) qui se tiendra dans la Vieille Capitale, du 11 au 13 mai prochains. Ce serait cependant une grave erreur pour les Gatinois de croire que la fin de ce dossier est proche.

À partir du moment où le conseil aura déterminé le partenaire avec qui il acceptera de danser et qu'il aura arrêté son choix sur un terrain en particulier, il faudra laisser à l'OBNL au moins six mois de planification et de préparation de plans et devis. Ce dernier devra aussi lancer un appel d'offres dans les règles de l'art pour la construction puisqu'il bénéficiera d'une subvention provinciale. Une période allant de 18 à 24 mois devra aussi être prévue pour construire l'amphithéâtre. Dans le contexte, il est difficile d'imaginer un premier coup de patin dans le futur aréna Guertin avant 2018, voire 2019.

Le site Guertin reviendrait à l'avant-scène

ANALYSE/ Il y aura bientôt un an que les... (Patrick Woodbury, archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Patrick Woodbury, archives LeDroit

D'abord complètement écarté pour la suite des choses par le maire Maxime Pedneaud-Jobin, puis réhabilité à la suite de pressions de la part de nombreux conseillers, le terrain de l'actuel aréna Guertin semble se tailler une place parmi les sites privilégiés pour accueillir le futur aréna Guertin. 

La superficie du terrain ne permettrait cependant pas plus que deux surfaces glacées. Une étude réalisée pour le compte de la Ville par la firme Dessau-Soprin, en 2007, avait confirmé la faisabilité d'une telle infrastructure comprenant un amphithéâtre de 6000 places ainsi qu'une patinoire secondaire pouvant servir aux besoins du hockey mineur. 

Une telle éventualité permettrait de plus à la Ville de Gatineau d'amorcer la mise en oeuvre des recommandations faite par la firme Planifika dont l'étude faite en 2013 n'a jamais été rendue publique malgré les demandes répétées des médias. Cette étude révèle l'état de vétusté avancé des arénas municipaux. Elle propose un plan de remplacement sur 14 ans prévoyant la démolition de certains arénas et recommande de favoriser la construction de centre multiglace afin de dégager des économies.

Avec la construction d'un aréna doté de deux surfaces glacées sur le site actuel du Centre Robert-Guertin, la Ville de Gatineau sera aisément en mesure de donner suite à la recommandation de Planifika de démolir le vétuste aréna Cholette, situé sur le boulevard Cité-des-Jeunes, pour ensuite revendre le terrain au plus offrant. L'évaluation municipale chiffre à 2,5 millions $ la valeur de ce terrain. La Ville pourrait aussi décider de se rabattre sur la démolition de l'aréna Sabourin, rue Jean-Proulx, dont l'indice de vétusté de 63% démontre que le point de non-retour a été atteint depuis longtemps. La vente de ce terrain situé en plein parc industriel rapporterait au moins 1,1 million $, selon l'évaluation municipale.

L'offre et la demande en terme d'heures d'utilisation de glace sont des variables importantes auxquelles les élus devront porter une attention particulière lorsque viendra le temps de déterminer combien de surfaces glacées devra compter le futur aréna Guertin. Une nouvelle surface glacée devra presque invariablement signifier la fermeture d'une autre afin de ne pas déséquilibrer le marché. 

Démolition d'arénas à aylmer

L'étude de Planifika propose aussi la démolition des arénas Duchesnay et Frank-Robinson du secteur Aylmer. 

Le terrain est suffisamment vaste pour accueillir un complexe comprenant quatre surfaces glacées, soutient la firme spécialisée. Il faudra voir comment cette recommandation peut s'arrimer avec le projet sur lequel travaille le conseiller du Plateau, Maxime Tremblay. 

Ce dernier souhaite attirer dans son quartier, en collaboration avec la Fondation des Sénateurs d'Ottawa, un complexe d'autant de surfaces glacées. 

Si le conseil préfère toutefois une construction dans le secteur Gatineau, le choix de sites potentiels est un peu plus riche. Selon nos informations, un vaste terrain situé au nord de l'autoroute 50, près du nouveau garage de la Société de transport de l'Outaouais (STO), serait considéré. 

La firme Planifika recommande la démolition des arénas Baribeau, Beaudry et Pierre-Lafontaine dans le secteur Gatineau.

Les terrains envisagés pour accueillir le nouveau Guertin

- Terrain municipal situé au nord de l'autoroute 50, près du nouveau garage de la STO et de l'ancien Costco

- L'actuel site de l'aréna Guertin en bordure du boulevard des Allumettières

- Terrain offert par l'homme d'affaires Gilles Desjardins entre la rue Saint-Louis et l'autoroute 50

- Terrain proposé par l'homme d'affaires Pierre-Hugues Fortin en bordure du club de golf Tecumseh

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer