La STO bonifie ses services à Aylmer

Cette bonification du service a pour objectif de... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Cette bonification du service a pour objectif de désengorger les parcs-o-bus du secteur, souvent bondés.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de l'Outaouais (STO) fera rouler plus d'autobus dans le secteur Aylmer, dès l'automne prochain, afin de répondre aux besoins des citoyens qui réclamaient un meilleur service depuis plusieurs années.

Le nouveau réseau garantira une meilleure offre de service aux périodes de pointe et à l'extérieur de celles-ci. 

Le transporteur public a écouté les requêtes des usagers à la suite d'une consultation en ligne qui a eu lieu du 15 mars au 3 avril dernier. Parmi les ajustements majeurs dans le secteur Aylmer, on compte le prolongement de la ligne 59 jusqu'au parc-o-bus des Allumettières avec une fréquence bonifiée aux heures de pointe.

Afin de désengorger le chemin d'Aylmer, la STO a pris la décision de réviser les lignes de la série 40, qui n'effectueront plus d'arrêt aux parcs-o-bus Rivermead et de l'Hippodrome en offrant des trajets plus rapides. 

Cette bonification du service a pour objectif de désengorger les parcs-o-bus du secteur. «On souhaite changer le comportement de certains usagers qui prendront l'autobus à partir de chez eux plutôt que de se déplacer aux parcs-o-bus qui débordent», explique Gilles Carpentier, président de la STO.

De plus, le lien est-ouest sur la ligne 800 (entre le secteur Aylmer et la station Labrosse) se fera aux 30 minutes dès le mois de juin. 

Un circuit local en boucle

Les usagers pourront également compter sur une nouvelle ligne en boucle qui permettra de faciliter les déplacements locaux à Aylmer.

«C'est un circuit qui va être interne et qui va permettre des déplacements en boucle à Aylmer, soutient M. Carpentier. Ce qui permet une grande fréquence parce que l'autobus demeure sur le territoire et va se déplacer dans les différents points névralgiques et stratégiques commerciaux.»

Le représentant des usagers, Pierre Benoit, a soulevé des inquiétudes face à cette nouvelle ligne en ce qui concerne la sécurité des usagers à l'intersection des chemins Vanier et Aylmer. La STO assure qu'elle ne fait aucun compromis sur la sécurité des usagers. Des mesures seront mises en places d'ici le lancement, comme un marquage au sol en plus d'un plan pour l'installation d'un trottoir. 

Par ailleurs, les résidents du secteur Masson-Angers pourront bénéficier de la ligne 93 pour au moins une autre année puisque la STO a prolongé le projet-pilote. L'objectif est de recueillir des données pour prendre une décision plus éclairée sur la pérennité de ce trajet qui dessert le quartier en lien direct sur certains voyages.

La STO procédera aussi à des modifications à son réseau Rapibus. Certaines lignes bénéficieront d'ajouts de voyages et de modifications d'horaires afin de faciliter les déplacements en fin d'après-midi par exemple.

De plus, la ligne 57 sera convertie en ligne 67 afin de répondre à la demande des usagers d'obtenir un lien direct entre Pointe-Gatineau et Ottawa sans arrêt au centre-ville du secteur Hull. Des ajouts de voyages seront aussi effectués sur l'axe Gréber-Fournier.

La croissance de l'achalandage dans le quartier du Plateau sera prise en considération avec des ajouts de voyages sur les lignes 49 et 24. La desserte du secteur sera revue et analysée au cours de l'année 2017 et un processus de consultation est également prévu pour les périodes en dehors des heures de pointe.

L'ensemble des modifications et nouveautés effectuées par la STO seront en vigueur dès le 29 août. Elles représentent un investissement de 965 000$ annuellement. La nouvelle offre de service complète est disponible sur le Web.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer