Le conseil municipal se retire en lac-à-l'épaule

L'ordre du jour de ce lac-à-l'épaule, le deuxième... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

L'ordre du jour de ce lac-à-l'épaule, le deuxième du mandat à se tenir à l'extérieur de Gatineau, ne sera pas divulgué.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une bonne séance de lavage de linge sale en famille a depuis longtemps fait ses preuves. Et c'est ce à quoi va se soumettre le conseil municipal de Gatineau dans le cadre d'un lac-à-l'épaule qui se tiendra dans l'ambiance rustique du Moulin de Wakefield, lundi et mardi prochains.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin en a fait l'annonce mercredi, après des semaines de tensions parfois vives au sein du conseil.

«On ne se trompe jamais en se parlant, en se réunissant et en mettant sur la table nos difficultés, a souligné le maire. Il y a des choses qui ne changeront pas, mais si dans certains dossiers nous sommes capables de nous entendre ça nous permet de continuer d'avancer. Je crois profondément à ce genre de dialogue. On append à mieux travailler ensemble, dans le respect de nos désaccords.»

L'ordre du jour de ce lac-à-l'épaule, le deuxième du mandat à se tenir à l'extérieur de Gatineau, ne sera pas divulgué, a fait savoir M. Pedneaud-Jobin. L'objectif pour les élus sera de traiter en profondeur certains dossiers chauds. «L'ensemble des dossiers qui seront traités va de toute façon revenir au conseil pour des discussions éventuelles, ajoute-t-il. Tout ce qui va mener à des décisions sera rendu public en temps et lieu. Ce sera vraiment une session de travail ou nous échangerons sur des dossiers épineux, sur notre façon de travailler ensemble.»

Le maire a précisé que le dossier Guertin ne sera toutefois pas à l'ordre du jour de ce lac-à-l'épaule. Selon lui, les élus sont informés au fur et à mesure des développements dans ce dossier. Quant aux tensions et aux nombreux différends qui ont miné l'ambiance au conseil dans les derniers mois, le maire a rappelé que le conseil dont se sont dotés les Gatinois lors de l'élection de 2013 en est un «complexe».

«Ça ne nous empêche pas d'avancer depuis deux ans, a-t-il dit. On est en train de livrer le programme du conseil, on progresse et on règle des choses qui ne l'avaient pas été depuis des années et tout ça malgré les tensions.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer