Action Gatineau répond au RÉMI

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, avec les... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, avec les candidats de son parti qui se présentaient aux dernières élections municipales.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans une lettre envoyée au Droit dimanche, le président d'Action Gatineau, Donald Roy, a également réagi aux propos de nouveaux membres du Regroupement des élus municipaux indépendants (RÉMI) tenus vendredi dernier.

«Les membres du RÉMI soutiennent qu'un parti politique est néfaste pour la ville et nuirait au processus démocratique du conseil municipal. Nous n'acceptons pas que nos détracteurs discréditent ainsi notre démarche démocratique et dénigrent notre existence, ici à Gatineau.»

M. Roy affirme que certains membres du RÉMI font preuve de «démagogie» et qu'ils «manquent de respect» envers les Gatinois qui participent aux assemblées d'Action Gatineau.

«Ce que nous revendiquons, haut et fort, c'est notre droit et notre capacité à apporter à Gatineau une vision commune, un consensus et une direction. À être redevable des actions et positions de nos élus et à accueillir toutes critiques et oppositions constructives comme étant essentiel à une saine démocratie.»

Dans cette missive, Donald Roy rappelle qu'Action Gatineau s'apprête à consulter la population gatinoise pour renouveler son programme électoral. Les détails de ces échanges citoyens seront présentés durant l'assemblée générale du parti, le 30 mai prochain.

Il conclut en demandant aux citoyens gatinois de «combattre le cynisme et la démagogie».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer