Le conseiller LeBlanc magasine sur Twitter en plein conseil municipal

Le conseiller Jean-François LeBlanc a utilisé les réseaux... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Jean-François LeBlanc a utilisé les réseaux sociaux, en pleine séance du conseil municipal, mardi soir, pour se magasiner un réparateur de porte de garage.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant que la greffière égrainait l'ordre du jour du conseil municipal de Gatineau, mardi, et que les élus votaient à la chaîne les résolutions, le nouveau conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, se magasinait un réparateur de porte de garage sur les réseaux sociaux.

Questionné par les médias quant à la pertinence d'une telle publication sur Twitter et Facebook en plein conseil, M. LeBlanc a affirmé qu'il avait déjà vu toutes les résolutions pendant la journée.

«On est ici pour la période de questions, mais ensuite, pendant les résolutions, c'est juste de la redondance de ce qu'on a fait aujourd'hui», s'est-il défendu.

Le nouveau conseiller estime qu'il n'y a pas de problème à ce qu'un élu puisse vaquer à ses occupations personnelles pendant que le conseil vote sur les résolutions.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a senti le besoin de se porter à la défense du conseiller LeBlanc, sans toutefois excuser son geste.

«C'est vrai que les élus voient les mêmes dossiers trois ou quatre fois avant le conseil, mais je ne recommande à personne de faire ce genre de chose en plein conseil, a-t-il affirmé. Ce n'est que son deuxième conseil municipal. Je ne lui en mettrais pas trop sur les épaules.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer