Goneau veut plus d'argent pour le 150e du Canada

La conseillère et candidate à la mairie de... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère et candidate à la mairie de Gatineau en 2017, Sylvie Goneau

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça aura pris 72 heures pour que la conseillère Sylvie Goneau, nouvellement candidate à la mairie de Gatineau en 2017, sorte un premier lapin de son chapeau. À son avis, Gatineau devrait investir plus que les 2,3 millions $ prévus pour les festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

«Je pense que Gatineau devrait investir un peu plus dans les festivités du 150e pour soutenir plus de projets et pour faire une plus grande fête pour les Gatinois», a affirmé l'opposante au maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Il s'agit, selon elle, d'une opportunité pour Gatineau de «rayonner du côté national». Elle souhaite aussi que Gatineau «s'arrime un peu mieux avec Ottawa» dans le cadre de ces festivités. Elle estime toutefois que Gatineau n'a pas mis suffisamment d'argent sur la table pour jumeler une partie de la programmation des deux villes.

La proposition de Mme Goneau a de quoi surprendre un peu. L'aspirante à la mairie siège au comité du 150e mis sur pied par la Ville de Gatineau et jamais elle n'a fait une telle demande lors des délibérations du comité. «Il n'y a jamais eu de proposition officielle de la part de Mme Goneau pour que soit augmentée l'enveloppe réservée aux festivités du 150e», a confirmé au Droit la coprésidente du comité, Manuella Texiera. 

La personne avant les idées

Sylvie Goneau n'a pas l'intention de changer sa façon de travailler au conseil, même si elle a annoncé sa candidature à la maire de Gatineau à 18 mois des élections.

Elle souhaite toutefois profiter de cette période pour se faire connaître de l'électorat gatinois.

«Il y aura un lancement officiel avec les mêmes paroles qu'on est habitué [à entendre] et une plateforme, mais ce n'est pas encore le temps de sortir tout ça, dit-elle. En ce moment, mon cheval de bataille, c'est ma personne. Je pense qu'on est habitué en politique traditionnelle de toujours prendre des décisions sur une plateforme, sur une vision, sur des objectifs précis et clairs. C'est très rare qu'on a une opportunité de rencontrer la personne et d'apprendre à connaître qui est la personne derrière le politicien. D'avoir des idées c'est important, mais c'est aussi important que les gens sachent qui est Sylvie Goneau.»

Le conseiller LeBlanc préfère Twitter à la redondance d'un conseil municipal

Le nouveau conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le nouveau conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Pendant que la greffière égrainait l'ordre du jour du conseil municipal de Gatineau, mardi, et que les élus votaient à la chaîne les résolutions, le nouveau conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, se magasinait un réparateur de porte de garage sur les réseaux sociaux. 

Questionné par les médias quant à la pertinence d'une telle publication sur Twitter et sur Facebook en plein conseil, M. LeBlanc a affirmé qu'il avait déjà vu toutes les résolutions pendant la journée. 

«On est ici pour la période de questions, mais ensuite, pendant les résolutions, c'est juste de la redondance de ce qu'on a fait aujourd'hui», s'est-il défendu. Le nouveau conseiller estime qu'il n'y a pas de problème à ce qu'un élu puisse vaquer à ses occupations personnelles pendant que le conseil vote sur les résolutions. 

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a senti le besoin de se porter à la défense du conseiller LeBlanc, sans toutefois excuser son geste. 

«C'est vrai que les élus voient les mêmes dossiers trois ou quatre fois avant le conseil, mais je ne recommande à personne de faire ce genre de chose en plein conseil, a-t-il affirmé. Ce n'est que son deuxième conseil municipal. Je ne lui en mettrais pas trop sur les épaules.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer