D'autres mauvaises surprises dans les murs de la Maison du citoyen

Plus les travaux de réfection de la Maison du citoyen avancent, plus le lieu de... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus les travaux de réfection de la Maison du citoyen avancent, plus le lieu de pouvoir de la démocratie gatinoise prend les allures de la célèbre maison dans laquelle emménage Tom Hanks dans le film La Foire aux malheurs.

En avril 2014, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, affirmait que les travaux de construction de l'édifice avaient été tellement mal exécutés, il y a 35 ans, que ça s'apparentait à «un vol» ou à tout le moins à de la «grossière incompétence». 

Déjà que de refaire toute la maçonnerie après seulement trois décennies n'était pas normal, plusieurs autres mauvaises surprises ont ponctué ces travaux de réfection évalués au départ à 12 millions $.

Les travailleurs ont découvert que des pans de murs complets de l'édifice ne contenaient même pas d'isolant. Certains murs de soutien n'avaient pas l'armature suffisante pour protéger le bâtiment en cas de tremblement de terre. 

Nouvelles anomalies

La Ville de Gatineau a fait savoir, mercredi, que de nouvelles anomalies majeures de construction avaient été constatées, notamment au niveau de la verrière de l'agora, de la passerelle Victoria ainsi que des escaliers de la terrasse menant vers la rue Notre-Dame-de-l'Île. Cela a forcé une majoration du budget des travaux de trois millions de dollars.

Le comité exécutif a aussi autorisé, mercredi, de nouveaux ajustements de coûts de 98 245$ pour les services professionnels, portant le total du contrat octroyé à la firme Jean Dallaire Architectes à 429 711$

Les plans architecturaux de la Maison du citoyen ont été conçus à l'époque par les architectes Daniel Lazosky et Pierre Cayer. L'entrepreneur général du projet était la compagnie Construction Omega Ltée. Les coûts des travaux en 1979 s'étaient élevés à 19,8 millions $.

«On a découvert toutes sortes de choses dans la réfection de cet édifice, se désolait encore mercredi le maire de Gatineau. On doit s'ajuster à la réalité devant laquelle on se trouve. Ça achève et j'espère qu'on ne va pas découvrir autre chose.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer