Des piétons craignent pour leur sécurité au centre-ville

L'option d'ériger un pont piétonnier doit être étudiée... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'option d'ériger un pont piétonnier doit être étudiée si le flux de circulation ne diminue pas à l'angle des boulevards Maisonneuve et Sacré-Coeur, estiment des citoyens du centre-ville.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un groupe de piétons gatinois demande l'intervention du conseil municipal, afin de revoir la configuration de l'intersection des boulevards Maisonneuve et Sacré-Coeur, dans le secteur Hull.

D'une façon un peu prémonitoire, les dangers de cette intersection avaient fait l'objet de discussions sur la page Facebook «Piétons à Gatineau» au début mars, cinq jours avant qu'un accident impliquant un piéton y survienne.

Sandra Le Courtois et Joanie Demers, deux citoyennes de Gatineau, souhaitent braquer les projecteurs vers cet incident et interpeller les élus municipaux afin que l'artère soit plus sécuritaire.

«Louise Boudrias a indiqué sur la page Facebook qu'elle entamerait des démarches avec les services publics pour voir ce qui peut être fait. On va attendra sa réponse, mais c'est une intersection très dangereuse», explique Mme Le Courtois.

«Les automobilistes circulent rapidement, ce n'est pas évident. Même quand une voiture s'arrête pour nous laisser passer, ce n'est pas rare qu'elle se fasse klaxonner.»

Sandra Le Courtois

Selon cette marcheuse, cette intersection a pour effet de décourager les gens à employer le transport actif. Elle déplore, par exemple, qu'aucune traverse de piétons ne soit en place au nord du boulevard Sacré-Coeur, du côté des bretelles d'accès à l'autoroute 5. 

Longue traversée 

Sandra Le Courtois affirme qu'il faut plus de cinq minutes pour se rendre de l'autre côté du boulevard Maisonneuve à partir du côté nord du boulevard Sacré-Coeur.

«Les automobilistes circulent rapidement, ce n'est pas évident. Même quand une voiture s'arrête pour nous laisser passer, ce n'est pas rare qu'elle se fasse klaxonner.»

Le boulevard Maisonneuve est une artère très passante en raison des liens directs avec l'autoroute 5, mais Mme Le Courtois ne croit pas que cela signifie pour autant que les piétons et les cyclistes doivent en payer le prix.

Si on ne souhaite pas ralentir le flux de circulation, des options comme un pont piétonnier doivent être étudiées, selon eux, même si les coûts d'une telle alternative risquent d'être élevés.

«Il faut faire des choix, mais on ne peut pas dire aux piétons de faire des détours. On a aussi le droit d'utiliser le réseau routier.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer