Collusion à Gatineau: des réponses «d'ici l'été»

La Ville de Gatineau continue d'entretenir le flou le plus total quant à ses... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Gatineau continue d'entretenir le flou le plus total quant à ses conclusions concernant de possibles pratiques collusionnaires sur ses chantiers de construction qu'auraient pu mettre en oeuvre, pendant six ans, des firmes spécialisées en contrôle des matériaux. La lumière sur ce dossier doit cependant être faite d'ici l'été.

En mai 2014, LeDroit révélait que le service des finances de la Ville s'était vu confier l'analyse de l'ensemble des contrats octroyés à ces firmes entre 2008 et 2013. La Ville soupçonnait l'utilisation de la «pratique des prix non proportionnés» pour fausser la valeur des contrats. 

Cette analyse a été terminée vers la fin de 2014. La Ville a ensuite demandé une contre-expertise de son analyse à une firme comptable. En janvier 2015, le service des communications affirmait que le rapport devait être «rendu public» quelque part au printemps 2015, ce qui n'a pas été fait.

Une demande d'accès à l'information faite par LeDroit afin d'obtenir ce rapport qui permettrait d'indiquer aux contribuables gatinois s'ils ont été floués par ces firmes spécialisées a récemment été rejetée par le service juridique de la Ville de Gatineau. «Le rapport d'analyse interne [...] n'est pas accessible [...] puisqu'il constitue des avis et recommandations qui ont été faits depuis moins de dix ans par un consultant de la Ville», stipule la réponse de la municipalité. Il est aussi indiqué que le document contient des analyses reçues dans le cadre d'un processus décisionnel pour lequel aucune décision n'a encore été prise.

Pas de secret

«Nous ne gardons rien de secret qui doit être rendu public, a insisté le maire Maxime Pedneaud-Jobin, mercredi matin. Ce n'est pas que nous ne voulons pas en parler. Nous allons en parler, mais au bon moment.» 

Le maire ajoute qu'une présentation complète doit être faite «d'ici l'été». Le rapport sur les firmes spécialisées en contrôle de matériaux a été inclus dans un nouveau mandat plus large confié à la firme KPMG, en novembre dernier, qui consiste en une analyse complète des contrats de construction qui auraient pu faire l'objet de collusion à Gatineau entre 2002 et 2013. 

Parallèlement à cet exercice, la Ville de Gatineau vient de lancer un appel d'offres pour obtenir des services professionnels d'ingénieurs-conseils dans le domaine du contrôle des matériaux pour l'année 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer