Une coopérative d'artistes en gestation sur la rue Morin

Le secteur de la rue Morin pourrait bientôt... (Courtoisie, Ville de Gatineau)

Agrandir

Le secteur de la rue Morin pourrait bientôt ressembler à ceci. Le projet envisagé gravite autour d'une coopérative d'habitation ayant une vocation particulière pour les artistes.

Courtoisie, Ville de Gatineau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir été complètement boudé par les promoteurs lors d'un premier appel d'offres au printemps 2015, le redéveloppement de la rue Morin, dans le centre-ville de Gatineau, pourrait bientôt s'amorcer - et le milieu coopératif serait au centre de ce regain de vie, a appris LeDroit.

Un premier projet de construction est actuellement dans les cartons pour cette artère dans laquelle la Ville de Gatineau a investi 9,3 millions $ pour en exproprier les propriétaires de taudis et réaménager l'endroit. Il s'agit d'une coopérative d'habitation ayant une vocation particulière pour les artistes.

La Ville a identifié la rue Morin comme un lien de mobilité important dans la revitalisation du centre-ville. Elle doit d'ailleurs se retrouver au coeur de la vie urbaine et culturelle de Gatineau. 

La directrice du Regroupement des OSBL d'habitation avec soutien communautaire de l'Outaouais (ROHSCO), Stéphanie Rajotte, dont l'organisme agit à titre de groupe de soutien technique pour la coopérative, affirme avoir été contactée par la Ville pour une éventuelle rencontre d'information au sujet du projet de coopérative.

«J'ai demandé un peu plus d'informations concernant cette convocation et j'attends un retour d'appel de la Ville, dit-elle. Je ne peux pas croire qu'il n'y aura pas d'avancement dans ce projet. Le besoin a été clairement identifié. Ça cadre parfaitement avec les plans et les objectifs de la Ville et ça répond aux souhaits des promoteurs. Nous devons parvenir à une entente.»

Aucun détail

Mme Rajotte n'a pas voulu divulguer les détails du projet. Ceux-ci, dit-elle, pourraient varier en fonction du terrain auquel aura accès la coopérative.

«Il y a, sans l'ombre d'un doute, un besoin pour ce type de résidence à Gatineau. Nos artistes doivent quitter la Ville à cause d'une absence totale de ce genre d'habitation. Ils vont s'établir en périphérie où ils réussissent à trouver ce qu'ils cherchent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer