Nouveau rôle du CLD: l'affaire Plouffe ne devrait pas avoir d'impact

Michel Plouffe se serait mis les pieds dans... (Archives LeDroit)

Agrandir

Michel Plouffe se serait mis les pieds dans les plats en faisant une déclaration erronée aux autorités policière, dans le cadre d'une enquête visant une autre personne.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La suspension pour une durée indéterminée du directeur général du CLD Gatineau, Michel Plouffe, n'aura pas d'impact sur la refonte du modèle de développement économique que vient d'amorcer la Ville de Gatineau, atteste le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

La Ville a rapidement agi dans le strict cas du CLD, dont le nouveau rôle sera essentiellement opérationnel et centré sur l'aide aux entreprises. Ainsi, la semaine dernière, l'intérim à la direction de l'organisme a été confié au directeur général adjoint, Jean Lepage.

Ce dernier pourra aisément assurer la transition, assure le maire. «L'organisation est mobilisée même si c'est une période difficile, a affirmé le maire. M. Lepage connaît bien les enjeux. Je n'ai pas d'inquiétude. On va continuer à faire notre travail.»

La situation s'avère un peu plus complexe dans le cas de la nouvelle commission sur le développement économique qui doit, elle, établir la stratégie et le plan d'action à mettre de l'avant. Sa formation ainsi que son modèle de gouvernance doivent être en place au plus tard en juin prochain. Jusqu'à son arrestation, la semaine dernière, M. Plouffe était au coeur des actions liées à la création de cette commission.

«Il n'y aura pas d'impact, a indiqué le maire. Nous sommes en train de gérer ça. On veut que ce soit fait dans les temps. Notre plan de match est clair. Nous avions un comité de pilotage qui incluait, entre autres, la direction générale de la Ville et mon directeur de cabinet. Ce groupe-là est capable d'assurer le suivi de la mise en place de la commission.»

Michel Plouffe a été arrêté par la Sûreté du Québec la semaine dernière. Il fait face à trois accusations criminelles, dont celle d'avoir fabriqué un faux bail et d'avoir entravé le travail de la SQ. Selon plusieurs sources, M. Plouffe aurait «couvert» une connaissance qui faisait pousser du cannabis dans sa résidence secondaire. Il devra se présenter en cour le 16 mars prochain.

Gatineau veut faciliter la vie des entrepreneurs

Souhaitant mettre en place des conditions favorables au développement économique sur son territoire, la Ville de Gatineau a annoncé mardi qu'elle adhère au portail PerLE, un service en ligne qui simplifie l'accès et l'identification des permis et licences requis pour démarrer une entreprise.

«Cette initiative offre des mesures de soutien concrètes aux entreprises de chez nous, a déclaré le maire Maxime Pedneaud-Jobin. En participant à PerLE, la Ville obtient aussi une certaine visibilité. Ce portail profite d'une fréquentation de plus de huit millions de visiteurs par année.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer