Quartier créatif: Gatineau complétera l'étude de Vision centre-ville

Il n'est pas exclu que Gatineau demande un... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Il n'est pas exclu que Gatineau demande un remboursement partiel à Vision centre-ville. «Quand on donne un contrat, il faut en avoir pour notre argent», a rappelé le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'étude incomplète et en retard d'un an sur le Quartier créatif de Gatineau, produite par Vision centre-ville, sera finalement complétée par les fonctionnaires municipaux, a confirmé mardi le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Pour le reste, il est hors de question pour le maire de commenter l'étude que LeDroit a rendue publique plus tôt cette semaine. «Elle n'est pas complète et quand elle le sera, on la commentera», a-t-il sèchement laissé tomber, mardi, à quelques heures de la séance du conseil municipal. Les fonctionnaires devront réaliser un plan d'affaires, analyser les retombées d'un tel projet et développer des indicateurs de performance.

Par ailleurs, Maxime Pedneaud-Jobin n'entend pas pointer du doigt un coupable pour les complications et la confusion dans ce dossier. Il a cependant précisé qu'il n'est pas exclu que la Ville demande à Vision centre-ville de lui rembourser une partie du montant versé pour la réalisation de cette étude. «Quand on donne un contrat, il faut en avoir pour notre argent, a rappelé M. Pedneaud-Jobin. Dans ce cas-là, comme dans les autres, nous regardons si nous avons une part de responsabilité dans ce qui s'est passé. À la fin, nous allons payer ce qui doit l'être - ou demander à être remboursés.»

Le maire reconnaît que cet incident fait prendre du retard à la Ville dans son plan de positionner le centre-ville. «On avance dans l'animation, dit-il. C'est sûr qu'il y a un positionnement du centre-ville qui doit être fait et cette étude-là est un outil important. Ça retarde une partie de notre réflexion. Dans la dernière année, nous avons perdu un certain nombre de mois, mais il n'y a rien de fatal.»

«Les pépines arrivent»

Le maire de Gatineau a la mèche de plus en plus courte dans le dossier de la revitalisation du centre-ville. À ceux qui lui répètent que les choses évoluent lentement dans ce secteur, il rappelle avec vigueur que la Ville va y investir 32 millions $ au cours des prochaines années.

«Les pépines arrivent dans le secteur Laval/Aubry. En deux ans, ce sont 60 000 personnes de plus qui sont venues dans le centre-ville. Le projet Zibi est en train de monter. Nous avons fait Brookfield sans problème, nous avons des projets résidentiels considérables sur tout le territoire du centre-ville. Jamais nous n'avons autant dépensé en animation. Avant nous n'avions pas de patinoire sur le ruisseau. Avant nous n'avions pas Agwatà. Ça avance, les choses sont positives et ce dossier-là (l'étude du Quartier créatif) est un petit dossier et il sera traité à la bonne instance, au bon moment.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer