L'allocation de Lauzon n'est pas justifiable, selon le maire

Stéphane Lauzon a empoché son allocation de transition... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Stéphane Lauzon a empoché son allocation de transition de la Ville de Gatineau dernièrement.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'allocation de transition de 56 000$ versée par la Ville de Gatineau au nouveau député fédéral Stéphane Lauzon «n'est pas justifiable au sens du contribuable», affirme le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

La réglementation municipale le prévoit, pour l'instant, mais des cas comme celui de l'ancien conseiller du district Lac-Beauchamp, ça n'arrivera plus, a averti le maire. «Du point de vue du contribuable, c'est un problème, surtout dans un cas comme celui-là où il y a un passage d'un emploi [de conseiller] à un autre emploi d'élu, alors que c'est prévisible, a-t-il expliqué. Il faut se donner les outils pour ne pas que ça se reproduise.»

Le maire de Gatineau a ajouté que le comité qui se penche actuellement sur la réforme des comités et commissions municipales devra revoir le concept d'allocation de transition.

En entrevue avec LeDroit lundi, M. Lauzon a indiqué être «tout à fait à l'aise» d'accepter cette allocation de transition.

Selon lui, la Ville de Gatineau ne fait que respecter ses engagements envers lui.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer